Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

13 février 2018

Lutter contre le gaspillage alimentaire

10 millions de tonnes : c’est le poids annuel du gaspillage alimentaire estimé chaque année en France. Ce gâchis intervient à toutes les étapes, de la production à la consommation. Voyons ce qu’il est possible de faire pour y remédier grâce à des petites astuces.

Sommaire

Mieux acheter

Eviter le gaspillage alimentaire, cela commence dès que vous faites vos courses !

  • Faire une liste

Rédiger une liste de courses en regardant ce qu’il reste dans vos placards et dans le frigo. Cela vous permettra d’éviter de racheter des aliments que vous avez déjà et qui risquent donc de partir à la poubelle. Prévoyez même vos menus à l’avance, vous vous procurerez alors uniquement ce dont vous avez besoin.

  • Évitez les emballages

Privilégiez les produits vendus au détail ou en vrac. Non seulement, ils demandent moins d’emballage, ce qui est plus écologique mais en plus, vous achèterez uniquement la quantité nécessaire.

Mieux conserver

À la maison, vous pouvez préserver vos aliments pour leur assurer une plus longue période de consommation.

  • Conservation et congélation

Protéger les aliments dans des boites hermétiques réutilisables que vous pourrez mettre au frigo. N’hésitez pas non plus à les congeler pour augmenter leur durée de vie. Si par exemple vous n’avez pas eu le temps de manger de la viande fraîche avant qu’elle ne soit plus consommable, congelez-la !

  • Les dates de conservation des aliments

Il est impératif de ne pas confondre deux types d’étiquette afi n de ne pas jeter inutilement les aliments :

> La DLC (Date limite de consommation), exemple :« A consommer jusqu’au 15/12/2017 ». Après cette date, le produit est périmé et non consommable. Il faut donc le mettre à la poubelle.

> La DDM (Date de durabilité minimale), exemple : « A consommer de préférence avant le 15/12/2017 ». Après cette date, le produit n’est pas périmé. Il peut juste avoir un peu perdu en qualités gustatives et nutritionnelles. Exemple, conservés bien au frais, les yaourts peuvent être consommés plusieurs jours après la DDM.

Mieux consommer

Il n’est pas toujours nécessaire de jeter les restes !

  • "Rab" et reste : soyez imaginatifs !

Il y a du “rab” après que vous ayez mangé votre repas ? Vous avez des fruits trop mûrs ? Du pain rassis ? Vous pouvez les réutiliser pour vos prochains plats. Après avoir bien vérifié que chaque aliment était toujours consommable, n’hésitez pas à faire jouer votre imagination en les combinant ensemble ou en les transformant. Vous pouvez également trouver sur le web des recettes pour cuisiner avec les restes.