Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

14 juin 2016

Point complet sur la candidature UNESCO

Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, en lien avec les universitaires clermontois et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, mène depuis 2007 le projet d’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Aujourd'hui ce projet est porté par l'Etat Français auprès du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Sommaire

Quel est le processus de décision d'inscription ?


Du 10 au 20 juillet 2016, le Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO se réunira à IstanbulOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre pour inscrire ou non les candidatures proposées par les Etats membres de l’UNESCO. Ce Comité est toujours constitué de 21 Etats choisisOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre parmi les 191 Etats parties du Patrimoine Mondial à l’UNESCO.

Cette année, l’Etat Français a proposé 2 dossiers :

Pour chacun des dossiers proposés, le Comité du Patrimoine Mondial mandate un organisme d’experts pour analyser les caractéristiques du Bien et émettre un avis avant le vote des 21 Etats du Comité.
Pour l’étude de notre candidature, c’est l’UICNOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre - Union Internationale pour la Conservation de la Nature – ONG basée en Suisse qui est en charge d’étudier notre Bien.

L’avis émis par cet organisme n’est que consultatif. Lors du Comité à Istanbul, il peut ne pas être suivi. Les Etats sont souverains dans leur décision.

Que s’est-il passé lors du premier examen de notre candidature ?


En 2014, l’Etat français a présenté notre candidature au Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO réuni à Doha. L’UICN avait alors rendu un avis défavorable au sujet de notre dossier (avis : « non inscription »). Cet avis avait soulevé une vive réaction de la communauté scientifique internationale. Après des débats entre les 21 ambassadeurs qui siégeaient, le Comité a finalement décidé de ne pas suivre les recommandations de l’UICN et de prendre une décision de « renvoi ».

Cette décision très favorable à notre candidature signifie que le Comité a reconnu le potentiel de valeur exceptionnelle de notre site, tout en estimant nécessaire d’apporter des compléments au dossier.

Constatant « les profondes divergences d’interprétation scientifique soulevées durant l’évaluation » le Comité a :

  • demandé à l’Etat Français d’apporter des précisions sur la géologie et sur la gestion du Bien
  • recommandé à l’Etat et à l’UICN d’engager un dialogue approfondi en lien avec les grandes organisations géologiques internationales afin de résoudre ces divergences
  • préconisé la mise en place d’une mission d’expertise indépendante afin d’accompagner ce dialogue approfondi.

Où en est-on aujourd’hui ?

Le rapport de la mission indépendante est élogieux

Conformément à la décision du Comité en 2014, une Mission Technique Indépendante, composée de trois experts désignés conjointement par la France et l’UICN, s’est rendue dans le Puy-de-Dôme en octobre 2015 et a émis un rapport.
Celui-ci est indéniablement favorable à notre site : il confirme les erreurs d'interprétation initiales de l'UICN et conclut que l’Ensemble de la Chaîne des Puys et Faille de la Limagne est unique au monde.

En s’appuyant sur les conclusions et les recommandations de cette mission et en lien avec les services de l’Etat, le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, porteur du projet, a apporté des réponses à chacun des points soulevés dans un rapport complémentaire.

Ces éléments ont été remis officiellement par l’Etat Français à l’UNESCO en janvier 2016.

L’avis de l’UICN est lui inchangé

L'UICN a publié sa nouvelle recommandation. Ce rapport ne semble pas tenir compte des conclusions de la mission indépendante et continue de donner un avis défavorable pour notre dossier. Cette position pouvait toutefois être prévisible : jamais, en effet, dans l'histoire, l'UICN n'est revenue sur un avis de non-inscription.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Une mobilisation absolue jusqu’au 10 juillet 2016

Il est nécessaire de conserver à l'esprit que c'est le Comité du Patrimoine Mondial (les 21 ambassadeurs siégeant à Istanbul) qui seul prend la décision d’inscrire ou non un site. Ainsi, il peut parfaitement ne pas suivre l'avis de l'UICN, et sur la base des nouveaux éléments apportés par la mission technique indépendante qu'il a réclamée, aller jusqu'à l'inscription du site au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

L'Etat français a confirmé sa pleine détermination à soutenir notre dossier qu'il juge solide et conforté par l’expertise de la mission technique indépendante faite en octobre 2015. A cet effet, c’est lui qui engage aujourd’hui un travail technique et diplomatique auprès des 21 Etats qui prendront la décision à Istanbul en juillet prochain.

L'Etat français a confirmé sa pleine détermination à soutenir notre dossier qu'il juge solide et conforté par l’expertise de la mission technique indépendante faite en octobre 2015. A cet effet, c’est lui qui engage aujourd’hui un travail technique et diplomatique auprès des 21 Etats qui prendront la décision à Istanbul en juillet prochain.

Le « poids de la France » pour l'inscription de la Chaîne des Puys au Patrimoine mondialOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre LaMontagne - 7 juin 2016

D’ici là, l’Etat français devra peser de tout son poids auprès des 21 ambassadeurs pour faire comprendre le dossier et souligner les caractéristiques avérées uniques de notre Bien. Ainsi, avant le 10 juillet, pendant l’Euro de football, nos espoirs à nous, Puydômois supporters, se concentreront sur la candidature qui sera défendue par le gouvernement Français jusqu’à Istanbul.

Restons mobilisés et confiants pour faire aboutir cette candidature qui nous tient tant à cœur. 

Reportage France 3 Auvergne


Faisons bloc derrière l’Etat français pour obtenir la reconnaissance internationale pour le site emblématique de notre territoire.

Jean Yves Gouttebel Président du Conseil départemental du Puy-de-dôme