Groupe Front de Gauche - Gauche citoyenne

Le droit au travail

Le droit à un emploi est proclamé dans le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, préambule qui reprend pour l’essentiel les principes de la Déclaration de 1789, en insistant particulièrement sur les droits économiques et sociaux.

Alors que, jour après jour, le Pouvoir, dans son double discours, affirme que l'égalité des droits doit être garantie pour toutes et tous, force est de constater que seul est appliqué le droit dès lors qu'il permet la défense des intérêts bien compris des plus riches : il n’y a pas d’égalité de fait quand en France, au premier trimestre 2018, il y a 5 621 000 chômeurs au sens de Pôle Emploi (catégorie A, B, C).

L'idée pessimiste commune, qui domine à nouveau, du fait du conditionnement mental et politique que permet le contrôle des médias par l’oligarchie qui nous gouverne, est, comme le disait Thatcher, qu’il n’y a pas d’autres solutions que le capitalisme et les « réformes » qu’il faut mener tambour battant !

Ceux qui dénoncent les inégalités sont montrés du doigt et taxés de populistes irresponsables quand ils ne sont pas traités avec mépris, comme l’a encore fait le 7 mai dernier Monsieur MACRON.

L’emploi ne doit pas faire l’objet d’un chantage, il ne doit pas être source de conflit avec nos semblables, et aucun individu ne devrait le vivre comme une souffrance.

C’est de ce constat qu’a été réaffirmée l'idée du droit au travail inscrit dans notre Constitution, avec l'expérimentation « territoire zéro chômeur de longue durée », lancée par la loi du 29 février 2016. La ville de Thiers fait partie des dix territoires retenus pour mettre en oeuvre cette belle idée.

On peut synthétiser le projet en deux préceptes et un rapport économique :

Premier précepte : nul n'est inemployable à condition d’adapter l’emploi plutôt que l’homme.

Deuxième précepte : il existe des activités utiles pour le bien commun sur tout territoire non prises en charge par le marché.

Rapport économique : par réaffectation des coûts du maintien dans le chômage, une partie substantielle d'un salaire payé au SMIC est déjà effective.

Ainsi sont proposés des CDI payés au SMIC pour toutes personnes privées durablement de l'emploi sur les territoires retenus.

Actypôle-Thiers, entreprise à but d'emploi, a pu recruter plus de 50 salarié-e-s à ce jour et poursuit son but d'atteindre l'exhaustivité, c’est à dire de proposer un emploi à toutes les personnes des quartiers prioritaires de la ville de Thiers privées durablement d’emploi.

Le Département du Puy-de-Dôme soutient cette initiative, ce dont nous nous félicitons. Cette expérience est unique en Auvergne.

Merci aux salarié-e-s d'Actypôle-Thiers de démontrer jour après jour combien il n'est pas utopique d'imaginer un autre monde!

LES CO-PRÉSIDENT-E-S : JOCELYNE GLACE LE GARS, GREGORY BONNET
Les élus du groupe › Jocelyne Glace Le GarsJacky Grand (Billom), Caroline Dalet (Maringues), Clémentine RaineauGrégory Bonnet (Saint-Georges de Mons)

Contact

fdg.gc.cd63@gmail.com
Tél. : 04 73 42 25 26

Service communication

Article mis à jour le 08 juin 2018