Encourager les installations agricoles

Les jeunes agriculteurs porteurs d'un projet créateur de valeur ajoutée, comme la vente en circuit court, la transformation à la ferme ou encore l'agritourisme, peuvent compter sur l'aide du Conseil départemental.
Exemple avec Léa Fargeas qui vient tout juste de lancer son exploitation d'oeufs biologiques dans les Combrailles.

Sommaire

Épauler des jeunes pleins d'avenir

Son exploitation agricole n'a à peine que trois mois mais elle semble déjà tourner à plein régime. Avec 550 poules rousses qui pondent en moyenne 460 oeufs par jour, Léa Fargeas avoue ne pas trop compter les heures de travail.

Originaire du Limousin, cette jeune agricultrice de 22 ans a suivi son conjoint dans le Puy-de-Dôme et a profité d'une dotation de terres de la part de parents proches pour pouvoir s'installer comme productrice d'oeufs biologiques. « Je ne suis pas issue du monde agricole mais j'ai toujours voulu travailler avec des animaux, confie Léa Fargeas. J'ai passé un bac STAV et ensuite poursuivi avec un BTS agricole au lycée de Marmilhat (Lempdes). J'ai fait plusieurs stages dans différents élevages avant de me tourner vers une exploitation de poules pondeuses. C'est une production qui demande moins de contraintes et la demande est très forte dans le département. » Conformément au cahier des charges de l'agriculture biologique, Léa Fargeas a installé un poulailler de 120 m² sur un terrain de 2 630 m² où les poules peuvent gambader en journée.

Pour vendre sa production, elle a voulu jouer la carte des circuits courts : vente à la ferme, sur les marchés ainsi qu'aux restaurants des écoles et des Ehpad du territoire via Agrilocal63. Plusieurs restaurants gastronomiques se sont également montrés intéressés. Ces débuts prometteurs vont permettre à Léa Fargeas et à son conjoint, Hubert Derigon, de continuer sur leur lancée. Celui-ci compte s'installer très prochainement comme éleveur de moutons de race suffolk et de porcs noirs de Gascogne. Léa vend ses oeufs sur plusieurs marchés du département et aux restaurants collectifs via Agrilocal63.

Aide du Département

La politique du Conseil départemental vise à encourager les installations agricoles créatrices de valeur ajoutée sur le territoire. Cette mesure est activée via une contractualisation avec les communautés de communes ayant réalisé un diagnostic foncier agricole (16 communautés sont actuellement concernées dans les secteurs du Sancy, du Livradois-Forez et des Combrailles).

Avec son projet d'installation en agriculture biologique et de vente en circuits courts, Léa Fargeas a touché une dotation de 6 300 € plus une aide de 2 665 € pour la construction d'un centre d'emballage agréé permettant la vente d'oeufs à la restauration collective et le développement en vente directe.

Une aide technique et financière est également apportée pour la plantation de haies protectrices autour du poulailler : une pour faire de l'ombre au sud et une autre pour protéger du vent au nord. Léa compte aussi planter des arbres fruitiers. Ils attirent des insectes dont les poules sont particulièrement friandes.

Direction de l'Aménagement des Territoires

Article mis à jour le 08 mars 2016