Le Département est à l’initiative de la candidature de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne à l’UNESCO qui a été examinée le 17 juillet 2016 par le Comité du patrimoine mondial.

Le 40e Comité du patrimoine mondial est parvenu à un consensus pour reconnaitre le potentiel de Valeur Universelle Exceptionnelle de l’ensemble Chaîne des Puys-faille de Limagne.  Cette décision de renvoi acte que le site de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne possède la valeur scientifique pour être inscrit sur la Liste du patrimoine mondial et lui ouvre donc la porte pour une inscription prochaine.

Sommaire

La décision d'Istanbul

Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, en lien avec les universitaires clermontois et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne et avec le soutien des Services de l’Etat en région, du Conseil régional d’Auvergne et de Clermont Communauté, mène depuis 2007 le projet d’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

A la suite d’une première décision de renvoi en 2014 - dont l’objectif était d’approfondir la gestion du site et résoudre les divergences scientifiques -, une nouvelle expertise a été effectuée par trois scientifiques internationaux indépendants et un dossier complémentaire a été remis en janvier 2015 au Centre du patrimoine mondial. Le réexamen du dossier par le 40e Comité du patrimoine mondial a donc reposé sur ce travail approfondi mené par les équipes locales, les représentants du Ministère de l’Écologie et le comité scientifique international, en lien avec les experts de l’UICN.

  • Reconnaissance du potentiel de Valeur Universelle Exceptionnelle

Malgré un contexte difficile et une session écourtée du fait de l’instabilité politique en Turquie, le 40eme Comité du patrimoine mondial est parvenu à un consensus pour reconnaitre le potentiel de Valeur Universelle Exceptionnelle de l’ensemble Chaîne des Puys-faille de Limagne. Cette décision de renvoi a reposé sur un dialogue soutenu avec l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et les 21 États membres qui siégeaient au Comité.

  • Les priorités d’action

La décision d’Istanbul comportait plusieurs attendus portant sur la gestion et la protection du site. Un travail additionnel a en effet été requis afin d’exclure du périmètre à inscrire les deux dernières carrières en activité dans la Chaîne des Puys, jusqu’à leur fermeture et réhabilitation définitives. L’action du Conseil départemental du Puy-de-Dôme et du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne va donc se concentrer durant les prochains mois sur la pleine mise en œuvre du plan de gestion en lien étroit avec l’État, les partenaires institutionnels et les différents acteurs du site. Ils pourront également s’appuyer sur la fondation Chaîne des Puys-faille de Limagne emmenée par sept grandes entreprises du territoire.

  • Les perspectives

Le renvoi d’Istanbul implique que le dossier devra être représenté par l’État français dans les trois prochaines années. Pour ce faire, le dialogue avec l’UICN devra se poursuivre en lien étroit avec la communauté scientifique internationale. A noter qu’un géologue devrait désormais intégrer le panel de l’UICN qui jusqu’alors était essentiellement composé d’experts de l’environnement et de la biodiversité. Ce nouveau membre devrait permettre de faciliter les échanges sur cette candidature.

Dates clés de la candidature

Dates clés de la candidature

2007 : Lancement du projet à l'initiative de Jean-Yves Gouttebel, Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme
2007-2011 : Études de faisabilité, concertation locale et nationale, accords institutionnels
2010-2012 : Rédaction des différents dossiers de candidature, élaboration du plan de gestion et mise en place d'une nouvelle gouvernance
Décembre 2012 : Création de la fondation Chaîne des Puys-faille de Limagne à l'initiative de sept entreprises locales
Janvier 2013 : Sélection des dossiers de la Grotte Chauvet - Pont d'Arc et de la Chaîne des Puys - faille de Limagne par l'État français et dépôt officiel à l'UNESCO
2013 : Évaluation internationale par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)
Juin 2014 : premier passage devant le Comité du patrimoine mondial à Doha, Qatar
Septembre 2014 - fin 2015 : Dialogue approfondi avec l'UICN et accueil d'une mission d'expertise indépendante
Janvier 2016 : Dépôt officiel par l'État français d'un dossier complémentaire
17 juillet 2016 : Consensus du 40e Comité du patrimoine mondial pour reconnaitre le potentiel de Valeur Universelle Exceptionnelle de la Chaîne des Puys - faille de Limagne

Processus d'inscription

La démarche d’inscription d’un site au patrimoine mondial est longue et complexe et se présente en plusieurs étapes, d’abord nationales puis internationales.

Étapes nationales

  • Inscription sur la liste indicative française : liste de sites qui seront susceptibles d’être sélectionnés par l’Etat dans les 5 à 10 années à venir.
  • Sélection : chaque année, après audition par le Comité des biens français du patrimoine mondial, l’État français sélectionne deux sites qui seront présentés devant le Comité du patrimoine mondial, dont au moins un bien naturel ou paysage culturel.

Une trentaine de sites sont en lice sur la liste indicative française, dont certains y figurent depuis 1994. La Chaîne des Puys-faille de Limagne fut présentée pour la première fois en 2010 devant le Comité des biens français du patrimoine mondial, recueillant un avis très favorable.

La sélection nationale relevant ensuite des prérogatives de la Présidence de la République, le dossier a connu un contre temps politique en janvier 2012, le Président Sarkozy ayant alors privilégié les candidatures de la grotte Chauvet et des vignobles de Bourgogne.

En janvier 2013, la Chaîne des Puys-faille de Limagne a été sélectionnée aux côtés de la candidature de la grotte Chauvet. Les vignobles de Bourgogne et de Champagne ont été quant à eux choisis l’année suivante par la France.

Suite à la décision de renvoi en 2014, la France a de nouveau sélectionné en janvier 2016 le dossier Chaîne des Puys- faille de Limagne pour être présenté devant le 40e Comité du patrimoine mondial d’Istanbul aux côtés du bien culturel en série de l’œuvre architecturale de Le Corbusier.

Étapes internationales

  • Évaluation de 18 mois par des experts de l’UICN (biens naturels) ou de l’ICOMOS (biens culturels) ou de ces deux organisations consultatives pour les biens mixtes. Après une visite de terrain et des études « en chambre » des différents dossiers, le panel de chaque organisation émet des recommandations quant à l’inscription ou pas du site.
  • La décision finale revient au Comité du patrimoine mondial qui peut décider d’inscrire le site, le renvoyer, différer son examen ou ne pas l’inscrire.

Au regard des fortes exigences de l’UNESCO comme de l’élitisme de cette reconnaissance internationale, il n’est pas rare que des sites ne soient pas inscrits au premier examen. Plusieurs sites aujourd’hui inscrits sont également passés par les étapes de renvoi ou de différé, comme les sites français des Causses et Cévennes, inscrit en 2009 à la suite de deux renvois et l'oeuvre architecturale de Le Corbusier, inscrite en 2016 à la suite d'un renvoi en 2009 et d'un différé en 2011.

Il est à noter que la majorité des dossiers renvoyés pour compléments sont parvenus à l’inscription.

Le bien

La notion de valeur universelle exceptionnelle (VUE) est au cœur de l’inscription au patrimoine mondial. Pour évaluer la VUE d’un site, l’UNESCO a mis en place dix critères : six culturels et quatre naturels. Un bien candidat à l’inscription doit pouvoir répondre à au moins un des dix critères. La qualité du site Chaîne des Puys-faille de Limagne réside dans le critère (vii) à travers ses qualités scéniques mais également dans le critère (viii) de par son originalité géologique et son importance scientifique.

Si la Chaîne des Puys est connue de l’ensemble des Puydômois, ses caractéristiques et les attributs géologiques qui l’entourent demeurent moins familiers.

Ces éléments font pourtant partie intégrante du périmètre du bien et des valeurs qui ont motivé sa candidature.

La Chaîne des Puys

Composée de quelque 80 édifices parfaitement alignés à la faille de Limagne, la Chaîne des Puys s’est formée entre 95 000 et 8 400 ans. Constituée en grande partie de volcans dits monogéniques (formés au cours d’une éruption brève et unique), elle rassemble une exceptionnelle collection de volcans aux formes pures et très peu érodées.

L’originalité de la Chaîne des Puys réside dans sa densité et dans ses laves différenciées qui se traduisent visuellement par les formes variées des puys : les cônes, les dômes et les maars. La variété de ces laves est due à des chambres magmatiques de profondeurs différentes.

La faille de Limagne

Alignée parallèlement à la Chaîne des Puys, la faille s’étend sur près de 30 km de long, et marque la séparation entre la Chaîne des Puys et la plaine de Limagne où se situe la ville de Clermont-Ferrand.

Née il y a environ 35 millions d’années, elle est liée aux mouvements continentaux. En effet, en contrecoup de la formation des Alpes, la croûte terrestre s’est amincie, provoquant alors une vaste série de fissurations et d’effondrements observés dans toute l’Europe de l’Ouest et à laquelle la faille de Limagne appartient. C’est ce que l’on appelle le Rift Ouest-Européen.

Si l’extension ne s’était pas stoppée, la partie supérieure de la croûte se serait totalement déchirée et un océan serait né à la place de l’actuelle plaine de la Limagne.

La Montagne de la Serre

La Montagne de la Serre est une coulée de lave répandue dans le fond d’une vallée qui, sous l’effet de la tectonique et de l’érosion, est devenue plateau : on parle alors de relief inversé.

Dominant le village du Crest, la Montagne de la Serre peut notamment s’observer depuis le plateau de Gergovie, autre exemple de relief inversé mais davantage connu pour ses batailles historiques.

Le plateau des Dômes

Situé entre la faille de Limagne et la vallée de la Sioule, le plateau des Dômes est un relief qui culmine à 700 mètres au-dessus de la plaine de la Limagne et sur lequel sont venus «s’installer» les volcans de la Chaîne des Puys.

Il s’agit à l’origine d’une chaîne de montagnes appelée chaîne hercynienne dont les plus hauts sommets pouvaient atteindre près de 5 000 mètres d’altitude.  Suite à plusieurs centaines de millions d’années d’érosion, cette chaîne s’est aplanie pour façonner le plateau que l’on connaît aujourd’hui.

S’informer et soutenir

Divers supports sont mis gratuitement à disposition de toutes celles et ceux qui souhaitent s’informer sur le projet ou apporter leur soutien à la candidature.

Ils sont distribués à l’accueil du Conseil départemental du Puy-de-Dôme situé 24 rue Saint Esprit à Clermont-Ferrand (horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 17h non-stop).

Plaquette d’information « Que savez-vous réellement » :
À travers des illustrations humoristiques et des schémas pédagogiques, partez à la découverte des éléments géologiques, paysagers et scientifiques qui caractérisent la Chaîne des Puys et la faille de Limagne.

Lot de 6 affiches :
À la fois esthétiques et pédagogiques, les affiches sont disponibles en petit et grand format.

Tee-shirt / débardeur :
Disponibles en plusieurs tailles, ils sont réservés en priorité aux personnes qui souhaitent participer à l’opération globe-trotter (photographies prises dans le monde entier avec les visuels de la candidature).

Autocollant :
Représentant les volcans emblématiques de la Chaîne des Puys et la faille de Limagne, l’autocollant Chaîne des Puys – faille de Limagne permet d’afficher son soutien à la candidature.

Marque-page :
Un objet de soutien à distribuer ou à emmener partout avec vous.

Site internet

Site internet

Visite virtuelle, présentation de la candidature, opération globe-trotter, photos, vidéos, agenda des manifestations…

Retrouvez toutes ces informations sur le site Internet dédié à la candidature Chaîne des Puys-faille de Limagne.

Retrouvez la candidature sur les réseaux sociaux

Retrouvez la candidature sur les réseaux sociaux

Suivez les événements en direct sur la page Facebook de la candidature et sur Twitter : actualités, manifestations, articles de presse, photos, actions des partenaires…

Article mis à jour le 18 janvier 2017