Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

19 décembre 2019

L’Allier retrouve sa dynamique

La protection de berge de l’île des Cailloux, sur l’Allier, vient d’être supprimée pour permettre à l’une des dernières rivières sauvages d’Europe de retrouver son cours naturel.

Sommaire

Mise en place dans les années 70 pour protéger une carrière aujourd’hui disparue, la protection de berge de l’île des Cailloux, situé sur l’espace naturel sensible des méandres de l’Allier à Maringues, n’avait plus vraiment de raison d’être. De plus, cet édifice, long de 140 m et constitué d’imposants blocs de roche, perturbait la dynamique de la rivière. Ce qui avait pour effet d’accroître sa forte puissance érosive en aval, d’où un appauvrissement des milieux naturels et une situation potentiellement problématique pour l’approvisionnement en eau potable des populations riveraines. Une rivière dont la dynamique naturelle est trop souvent perturbée par des protections de berges érigées par l’homme a tendance à « creuser » son lit plus profondément, ce qui affaiblit les nappes phréatiques.

Dans le cadre du Contrat territorial val d’Allier, il a donc été décidé de supprimer cette protection. Les travaux, conduits par le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne*, se sont terminés au début de l’automne. La rivière va maintenant pouvoir remodeler la berge au gré de ses crues annuelles. La dynamique fluviale devrait ainsi façonner une « falaise d’érosion », habitat idéal pour la nidification des hirondelles de rivage ou des guêpiers d’Europe.

Contact

Service des milieux naturels
Gilles Achard
Tél. : 04 73 42 21 78