Les actualités du Puy-de-Dôme

Environnement

15 janvier 2020

Laissez passer les poissons

Le Conseil départemental réaménage plusieurs ponts et ouvrages de franchissement de ruisseaux pour rétablir la continuité écologique des cours d’eaux traversés.

Sommaire

Ils sont tellement discrets que souvent, on passe dessus sans même les voir. Pourtant, certains des petits ponts et buses qui enjambent les cours d’eau constituent de redoutables barrières pour les poissons ainsi qu’un frein à la bonne circulation des sédiments.

« La construction de ces édifices a souvent nécessité l’artificialisation du lit de la rivière ou du ruisseau qu’ils traversent ainsi que la création de seuils qui se révèlent infranchissables pour les poissons, note Vincent Tixier, chef du service des ouvrages d’art au Conseil départemental. Par exemple, en fonction du débit du cours d’eau, une truite aura des difficultés à franchir une chute d’eau haute de plus de 20 cm. »
Suite à une étude menée en 2015 sur l’ensemble du réseau routier départemental et en collaboration avec plusieurs partenaires*, 30 ouvrages d’art ont été ciblés pour être réaménagés et ne plus constituer d’obstacles aux migrations piscicoles et aux transports des sédiments.

Cinq ponts ont déjà été traités en 2019 : sur la Dore à St-Bonnet-le-Bourg, sur l’Ayssard et le Pissols à La Tour-d’Auvergne, et la Monne au Vernet-Sainte-Marguerite. Le programme de travaux va se poursuivre pendant encore trois ans. L’ensemble des ouvrages devrait être traité d’ici fin 2022. A noter que ces travaux ne sont réalisés que pendant une période allant d’avril à octobre pour ne pas gêner les poissons pendant les périodes de fraie (reproduction), notamment les salmonidés.

* La Direction départementale des territoires, l’Agence française pour la biodiversité, la Fédération départementale de la pêche et les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire Bretagne, avec le soutien financier de l’Europe (FEDER).