Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

25 juin 2018

42e session du Comité du patrimoine mondial

C'est bientôt ! Retrouvez les informations concernant la 42e session du Comité du patrimoine mondial du 24 juin au 4 juillet à Manama, durant laquelle sera représentée notre candidature Haut lieu tectonique Chaîne des Puys – Faille de Limagne.

Sommaire

Plus que quelques jours !

Le Comité du patrimoine mondial entamera sa 42e session du 24 juin au
4 juillet
à Manama au Bahreïn, sous la présidence de Sheikha Haya Rashed Al Khalifa. C’est lors de cette session exceptionnelle que le Comité se prononcera sur les propositions d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO de 30 sites. 

30 sites seront examinés : 

  • 5 sites naturels
  • 22 sites culturels
  • 3 sites mixtes (à la fois naturels et culturels) 

Notre candidature Haut lieu tectonique Chaîne des Puys – Faille de Limagne sera présentée en tant que site naturel. Les dates prévues de passage sont le 1er ou 2 juillet

Suivez la session en direct

Lors de ce moment unique à Manama, suivez en direct la retransmission de la session exceptionnelle !
Un temps fort tant attendu, découlant de plusieurs années de travail en équipe pour porter le projet de la candidature Haut lieu tectonique Chaîne des Puys - Faille de Limagne à l'UNESCO, le plus loin possible. 

Suivez nous pour ne rien rater du direct

Sur twitter
@chainedespuysOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre
Soutenez en utilisant le hashtag #ChaineDesPuys

Le Comité du patrimoine mondial

Le Comité du patrimoine mondial se réunit une fois par an et se compose de représentants de 21 Etats parties à la Convention.

Quelques définitions :

  • Le Comité 
    « Le Comité est responsable de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial, détermine l’utilisation du Fonds du patrimoine mondial et alloue l’assistance financière suite aux demandes des États parties. C’est à lui de décider si un site est accepté pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial. Il examine les rapports sur l’état de conservation des sites inscrits et demande aux États parties de prendre des mesures lorsque les sites ne sont pas correctement gérés. Il décide également de l’inscription des sites sur la Liste du patrimoine mondial en péril et de leur retrait de cette liste. » (UNESCO)
  • Etats parties
    « Les États parties sont les pays qui ont ratifié la Convention du patrimoine mondial. Ils acceptent ainsi d'identifier et de proposer des biens se trouvant sur leur territoire national et susceptibles d'être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Quand un État partie propose un bien pour inscription, il doit donner des détails sur la manière dont le bien est protégé sur le plan juridique et fournir un plan de gestion concernant son entretien. Les États parties doivent protéger les valeurs pour lesquelles leurs biens ont été inscrits sur la Liste ; il sont également encouragés a présenter à l'UNESCO des rapports sur l'état de conservation de ces biens. » (UNESCO)

Composition du Comité lors de cette 42e session

Il se compose cette année des 21 Etats parties suivants :

  • Angola
  • Australie
  • Azerbaïdjan
  • Bahreïn
  • Bosnie-Herzégovine
  • Brésil
  • Burkina Faso
  • Chine
  • Cuba
  • Guatemala
  • Hongrie
  • Indonésie
  • Koweït
  • Kirghizistan
  • Norvège
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Espagne
  • Tunisie
  • Ouganda
  • République-Unie de Tanzanie
  • Zimbabwe