Les actualités du Puy-de-Dôme

Votre collectivité

16 mai 2018

"L'accès à Internet n'est pas qu'un problème d'infrastructures"

Le Puy-de-Dôme est un des départements de la nouvelle région les plus avancés pour l'accès au très haut débit. Il reste cependant encore beaucoup à faire. Au-delà des infrastructures, l'action en faveur du numérique est avant tout une politique de solidarité nous explique Dominique Giron, vice-présidente chargée de l'innovation et de la transition numérique.

Sommaire

Dominique Giron, vice-présidente chargée de l'innovation et de la transition numérique

Interview de Dominique Girond

  • Le très haut débit dans le Puy-de-Dôme, une réalité ?
    C'est une réalité, en termes d'accès à internet, le département du Puy-de-Dôme est un des plus avancé d'AURA. 40 000 foyers sont déjà raccordables à la fibre. Lancé en 2013, le projet Auvergne très haut débit, porté par l'ancienne région et ses quatre départements, prévoyait, dans sa première phase, de faire bénéficier tous les foyers d'une connexion de 8 mégabits par secondes (Mbps) avant 2018.
    Aujourd'hui, cet engagement est tenu, grâce notamment au wifimax ou encore, à l'aide à l'installation d'un kit satellite que nous proposons pour les endroits les plus reculés. Si ces technologies, nous permettent de répondre à tous les Puydômois, elles sont par contre difficilement comparables avec les facilités qu'offrent un accès à la fibre.
  • Plus qu'un besoin, l'accès à Internet, à plusieurs égards, devient une réalité. Comment le Département agit-il pour que tous les Puydômois puissent bénéficier de cette technologie ?
    L'accès à Internet à très haut débit reste notre priorité pour les années à venir. Nous sommes passés dans la phase 2 du plan Auvergne très haut débit avec 45 000 nouveaux foyers éligibles à la fibre d'ici 2021, les travaux sont déjà en cours ou prévus sur 29 communes, cette année. Pour les territoires plus difficiles d'accès, une expérimentation est en cours en utilisant la 4G mobile. Mais l'accès à internet n'est pas qu'un problème d'infrastructures. Beaucoup de personnes, même si elles sont couvertes par le réseau, n'utilisent pas Internet par manque de connaissance.
    15% de la population serait concernée. Nous devons impérativement aider ces personnes à répondre aux sollicitations du quotidien. je pense par exemple aux démarches administratives qui tendent vers une dématérialisation systématique comme la recherche d'emploi, les impôts, la Caisse d'allocation familiale... Qui n'aura pas d'adresse mail n'existera plus dans les années à venir. C'est bien au Département, collectivité des solidarités, d'organiser un ou des systèmes d'aide pour que tout le monde devienne autonome avec Internet.

     

  • Le développement du numérique c'est donc avant tout un enjeu de solidarité.
    Bien sûr. Le projet Auvergne très haut débit est d'ailleurs un signe fort de solidarité territoriale. Le rééquilibrage des zones rurales et urbaines est quelque chose d'indispensable pour l'avenir de ces premières et pour développer leur attractivité. C'est d'ailleurs dans ce but que nous avons mis en place Wifi63, qui permet à de nombreuses communes de proposer du wifi public gratuit dans leur centre-bourg. Les usages numériques ont aussi toute leur place dans notre politique de solidarité sociale et générationnelle. C'est à ce titre que nous développons plusieurs actions pour permettre à tous les citoyens d'accéder à Internet.

Contact

Direction de l’aménagement des territoires
César Gonzalez
04 73 42 38 76