Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

07 octobre 2019

Un service pour animer les territoires

Le Département aide les communautés de communes à définir et mettre en oeuvre leurs politiques agricole et forestière en mettant à leur disposition des animateurs territoriaux. Illustration avec Thiers-Dore-Montagne et Dômes-Sancy-Artense .

Sommaire

Encourager les installations

Faisant face à une forte baisse du nombre d’exploitations , la communauté de communes Thiers-Dore-Montagne entend bien réagir pour que l’agriculture reste un pilier de la vitalité de son territoire. « Aujourd’hui, nous comptons 280 exploitations agricoles, soit 118 de moins qu’il y a dix ans, et plus d’un tiers des agriculteurs ont plus de 55 ans, résume Jean-François Delaire, vice-président chargé de l’agriculture. Pour relancer cette activité, nous sommes ouverts à la nouveauté et soutenons les porteurs de projets qui souhaitent s’installer. »

Un important travail d’amélioration foncière et de suivi des exploitations a été entamé. Pour assurer cette mission, Thiers-Dore-Montagne peut compter sur Thomas Barcelo. Cet agent du Département travaille in situ pour développer l’animation de proximité. « Chaque commune a un référent communal, précise-t-il. Cela permet d’avoir une perception la plus fine possible, d’engager des opérations foncières pour consolider les exploitations en place et faciliter la reprise quand un agriculteur souhaite partir à la retraite. »

Lutter contre le morcellement forestier

Avec 22 000 ha de forêt sur son territoire, la communauté de communes Dômes-Sancy-Artense a souhaité mettre en place une véritable stratégie de développement forestier.

Pour Alain Mercier, son président, il s’agit avant tout de valoriser et de pérenniser une ressource importante. « La plupart des propriétaires forestiers ont reçu leur parcelle lors d’héritages familiaux et n’ont plus la culture de l’exploitation forestière », explique-t-il.

Avec Gabriel André, l’agent du Conseil départemental, un travail de fond a été engagé depuis le début de l’année : « la taille moyenne des parcelles fait moins d’un demi hectare, c’est un véritable frein au développement de cette activité », souligne ce dernier. Une des principales missions de cet animateur territorial consiste donc à renseigner et conseiller gratuitement les propriétaires pour les aider à mieux gérer leurs parcelles et encourager les regroupements.

Un service public de proximité

Pour aider les communautés de communes qui le souhaitent à définir leur politique agricole et forestière, le Conseil départemental met à leur disposition des animateurs. Ces agents travaillent dans les territoires et leurs postes font l’objet d’un co-financement. Six groupements de communes bénéficient actuellement de ce service.

Parole d'élu : Serge Pichot

Vice-président chargé de l’aménagement du territoire

« L’agriculture et la forêt constituent un pan essentiel de l’économie de notre département notamment dans les territoires ruraux. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, le Conseil départemental mène une politique volontariste qui s’articule autour de trois axes : la rentabilité, la qualité et la durabilité.

Ces actions se concrétisent, par exemple, en aidant financièrement les producteurs qui se lancent dans la transformation (lait en fromages, viandes en charcuteries…) et les circuits courts ou encore en soutenant les filières de qualité ainsi que l’agriculture biologique.

Face aux défis du réchauffement climatique, nous réfléchissons à adapter notre politique agricole. Déjà, notre système d’aide de mise en place de cultures fourragères dérobées est systématiquement reconduit depuis trois ans. Une réflexion globale doit également être entamée, avec l’ensemble des acteurs, autour de la gestion de la ressource en eau. »

Contact

Nicolas Portas
Tél. : 04 73 42 20 98