Les actualités du Puy-de-Dôme

Territoires

08 septembre 2020

Manger local, comme un goût de reviens-y…

Le Puy-de-Dôme se caractérise par une agriculture variée avec de nombreux produits d’excellence. Le Département soutient les producteurs qui se lancent dans la vente directe. N’hésitez pas à venir les voir !

Sommaire

Association d'abattage de volailles de ferme d'Auvergne - Gerzat

« Déjà engagée dans le bio, notre ferme familiale est devenue une ferme Terre de lien », explique Jean-Sébastien Gascuel. Avec ce projet, l’épargne citoyenne encourage le passage au bio de nouvelles terres à Gerzat pour la production de céréales et de volailles.
Aujourd’hui, les volailles proposées en vente directe (1 fois par mois) sont abattues à Gannat, dans un abattoir repris par une association d’éleveurs locaux pour le sauver de la fermeture. Et, en projet, la jeune génération se lance dans la production de farines et de pains que l’on retrouve déjà sur les marchés locaux.

Aide du Département pour la modernisation de l’abattoir : 6 800 €

GAEC Penysarcenat - Orcines

Dans cette ferme gérée en famille depuis plusieurs générations, Nicolas et Georges Peny s’occupent de l’élevage pendant qu’Isabelle Peny fabrique le fromage.
Tout juste admis au sein de l’AOP fourme d’Ambert, leur GAEC joue la transparence grâce à de grandes baies vitrées qui permettent de voir toutes les étapes de fabrication (salage, piquage) mais aussi la cave d'affinage depuis l'espace de vente.

Aide du Département pour la construction de l'atelier de transformation : 22 200 €

SAS Paysans Gourmandes - Domaine Saint-Beauzire

Tous deux producteurs de pommes de terre, Florian Imbert et Fabien Lenormand ont décidé de répondre à la demande en créant Paysans gourmands, un magasin dans lequel ils vendent différents produits achetés dans des exploitations locales, tous les samedis matins.
Ail, miel, poires, lentilles, fromage, pommes, oignons et bientôt viandes. D'ici la fin de l'année, leur magasin s'installera dans un nouveau local qui leur permettra d'ouvrir plus régulièrement leurs porte à leur clientèle.

Aide du Département pour la construction d'un bâtiment de stockage et d'un point de vente : 60 000 €

EARL du Puy-de-Banson - Gelles

« Mon grand-père pratiquait déjà l’agriculture raisonnée », explique Serge Gourdy qui élève ses 95 vaches laitières sur 102 hectares de prairies naturelles. Yaourts, faisselles, fromages blancs, ses produits sont commercialisés (grandes surfaces ou vente directe) sous la marque Coeur de fermiers.
Première exploitation du département à avoir été certifiée niveau 1 pour la haute valeur environnementale en élevage bovin lait, elle travaille désormais à obtenir les niveaux suivants de ce label d’excellence.

Aide du Département pour la modernisation des bâtiments d’élevage : 5 233 €

GAEC des Quatre Tilleuls - Cros

L’exploitation familiale élève 50 vaches laitières sur 120 hectares de prairies permanentes. Voilà 2 ans, Sylvain Roux décide d’y rejoindre ses parents et de se lancer dans la transformation. « On produit 24 tonnes de saint nectaire par an que l’on vend à un public local et touristique. Ils nous font un très bon accueil qui va permettre de pérenniser l’exploitation. »

Aide du Département pour l’installation et pour la construction de l’atelier de transformation : 24 900 €

Domaine des Trouillères - Les Martres-de-Veyre

Ayant fait ses classes dans un vignoble bordelais, Mikaël Hyvert est arrivé dans le Puy-de-Dôme avec la ferme intention de produire son propre vin bio. C’est chose faite lorsqu’il reprend les 6 hectares du Domaine des Trouillères en 2017. Agriculture biologique AB, biodynamie, circuits courts, il envisage même de se passer de tous les intrants oenologiques. « C’est plus de travail, convient-il, mais la demande est énorme. »

Aide du Département pour la rénovation du vignoble : 1 578 €

220 producteurs locaux vous attendent !

Retrouvez ces producteurs, mais aussi les autres producteurs du réseau De nos Fermes 63, sur denosfermes63.puy-de-dome.frOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours