Groupe Socialistes et apparentés 63

Un budget social, pour les Puydômoises et les Puydômois

Notre pays traverse une crise sans précédent. À la crise sanitaire inédite des derniers mois succède d’ores et déjà une crise économique et sociale violente. Les prévisions sont alarmantes : récession, explosion de la dette publique, augmentation du nombre de demandeurs d’emplois. La casse est d’ailleurs déjà en marche : suppression de postes chez Airbus et Air France, incertitudes quant au sort des salariés de l’usine Aubert et Duval, etc.

Face à l’urgence, il faut réagir. Rapidement. Le Département doit être en première ligne pour soutenir et aider les personnes durement impactées par la crise et ses répercussions économiques et sociales.

En amont de la session budgétaire, et à la lumière des éléments recueillis auprès de nos partenaires sur les territoires, nous avions dressé la liste des exigences budgétaires liées à la crise sanitaire. Sur le volet social, certaines de ces exigences ont été prises en compte par l’Éxécutif, mais de manière insuffisante.

C’est pour cela que lors des discussions des 2 et 3 juillet derniers, nous avons bataillé, conjointement avec nos collègues du Groupe Gauche 63, afin que les demandes légitimes formulées par nos partenaires puissent être entendues, et satisfaites. Nous nous félicitons d’avoir ainsi obtenu la hausse des taux directeurs pour l’ensemble des établissements sociaux et médico-sociaux relevant de la compétence de la collectivité (EHPAD, établissements accueillant les personnes en situation de handicap et ceux relevant de la protection de l’enfance) ; le versement d’une prime exceptionnelle Covid-19 pour les personnels mobilisés pendant la crise ainsi que pour les services d’aides à domicile ; des mesures en faveur de l’insertion, du Centre de l’enfance, de la lutte contre les violences faites aux femmes, de la transition écologique, etc.

Malgré ces victoires, nous avons estimé que ce budget 2020 demeurait insuffisant pour faire face aux dégâts de la crise sanitaire. C’est pour cela qu’en responsabilité, malgré notre opposition à l’Éxécutif, et afin de ne pas bloquer les avancées obtenues (souvent contre l’avis et le vote de l’Éxécutif) et de ne pas fragiliser les Puydômois et Puydômoises, les services et les partenaires, nous nous sommes abstenus. Le budget a finalement été adopté par une minorité de 26 élus sur les 62 que compte l’Assemblée départementale (36 conseillères et conseillers se sont en effet abstenus).

Ce vote ne constitue en aucun cas un vote de confiance à l’égard du président du Conseil départemental. Nous serons particulièrement vigilants dans les semaines à venir afin que les mesures votées par l’Assemblée soient mises en oeuvre rapidement.

Les Co-président-e-s : Élisabeth Crozet, Gilles Pétel
Les élus du groupe : Damien Baldy - Dominique Briat (Clermont-Ferrand 4), Gérard Betenfeld - Nathalie Cardona (Pont-du-Château), Olivier Chambon (Thiers), Nadine Déat - Patrick Raynaud (Clermont-Ferrand 6), Antoine Desforges (Vic-le-Comte), Manuela Ferreira De Sousa (Clermont-Ferrand 2), Sylvie Maisonnet (Clermont-Ferrand 3), Florent Moneyron (Lezoux), Monique Pouille (Cournon-d'Auvergne), Alexandre Pourchon (Clermont-Ferrand 1).

Contact

Tél. : 04 73 42 22 83
Mail : socialistesetapparentes63@gmail.com

Service communication

Article mis à jour le 25 août 2020