Groupe Socialistes et apparentés 63

En même temps ...

Les trois petits mots, «en même temps», constituent la ligne politique «macronienne». D’apparence insignifiants, ils marquent le fossé qui se creuse entre la France d’en haut et la France d’en bas.

En effet, notre Président peut-il prôner la paix dans le monde et «en même temps» fournir des armes à l’Arabie saoudite pour massacrer des populations entières au Yémen ou à l’Égypte pour mater les opposant ? S’élever, avec force discours, contre le réchauffement climatique et «en même temps» supprimer 5 000 emplois au ministère de la Transition écologique et solidair ? Vouloir une France apaisée et «en même temps» prendre des attitudes ou des mesures qui heurtent le peuple : supprimer l’impôt sur la fortune tout en s’en prenant aux acquis sociaux ? Regretter la désertification de nos territoires ruraux et «en même temps» fermer des services publics de proximité (bureaux de poste, perceptions... le «tout internet» laisse hélas sur le bord de la route des catégories entières de la population) ? Diminuer certains impôts et «en même temps» ne pas baisser les taxes sur le pétrole (impôts indirects qui touchent en priorité les classes populaires) ? S’étonner du ras-le-bol des élus locaux et «en même temps» couper les vivres aux collectivités locales (communes et départements) ?

À force de dire et faire tout et son contraire, de prétendre que le levier fiscal sert la politique environnementale sans en discerner les tenants et les aboutissants, de porter atteinte à nos valeurs républicaines de solidarité et de justice sociale, de mépriser les partis politiques et les associations (suppression des emplois aidés) si nombreuses dans notre pays et qui permettent de nous rassembler pour le vivre ensemble, de nous faire perdre nos repères et ce qui constitue le socle de notre République, la colère gronde dans le pays. Le mouvement des «gilets jaunes» ne reflète-t-il pas ce sentiment d’injustice profond dont on ne connaît pas les limites ?

Quant à nous, nos choix sont clairs et lisibles. Membres du groupe socialiste et apparentés, nous ne nous reconnaissons pas dans cette confusion du «en même temps» que nous rejetons résolument. S’appuyant sur les compétences du Conseil départemental en matière sociale et territoriale, nous oeuvrons au quotidien au plus près de vous, de vos associations, de vos communes, pour plus de solidarité et de justice sociale, pour être attentif à chacun d’entre vous, surtout les plus fragiles, dans vos projets et votre vie de tous les jours. C’est tout le sens de notre action au Conseil départemental et dans nos cantons.

LES CO-PRÉSIDENT-E-S : Élisabeth Crozet, Gilles Pétel
Les élus du groupe : Damien Baldy , Gérard Betenfeld, Dominique Briat, Nathalie Cardona, Nadine Déat, Antoine Desforges, Manuela Ferreira De Sousa, Sylvie Maisonnet, Florent Moneyron, Monique Pouille, Alexandre Pourchon, Patrick Raynaud

Service communication

Article mis à jour le 05 novembre 2019