Groupe Front de Gauche - Gauche citoyenne

Il sera bientôt trop tard !

En novembre 2017, plus de 15 000 scientifiques sonnent le tocsin : « Il sera bientôt trop tard » et, en octobre 2018, les experts du GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) nous adressent 2 messages essentiels :

Les émissions de gaz à effets de serre liés aux activités humaines sont la cause principale du réchauffement climatique qui, s’il continue, entraînera fonte de la banquise, hausse du niveau de la mer, augmentation des pluies torrentielles et des vagues de chaleur, dégradera la qualité des eaux, détruira la pêche, les cultures et la biodiversité, conduisant des millions de réfugiés climatiques à émigrer.

Il devient vital d’éviter un réchauffement de 2°C, l’objectif minimum étant de moins de 1,5°C.

Une illustration en a été donnée cet été sur nos territoires Puydômois, avec une restriction des usages de l’eau du 11 août au 30 novembre, la sécheresse des prairies conduisant de plus à nourrir en plein été les animaux avec du fourrage qui manquera donc cet hiver dans les étables…

Nous devons tous prendre la mesure de cette catastrophe annoncée depuis 1970 déjà et nous y confronter en bouleversant notre logiciel idéologique et politique et remettre en cause notre rapport au monde.

Nombre de décideurs politiques refusent d’entendre ces alarmes car les prendre au sérieux entraînerait l’effondrement de leurs croyances dans ‘‘le marché’’, de leurs systèmes de valeurs et les intérêts gigantesques des grandes sociétés nationales et multinationales. Le « et en même temps » appliqué au réchauffement climatique et à la protection de la planète ne peut fonctionner. (Nicolas HULOT en a fait la démonstration il y a peu.)

Il y a, de plus, un lien évident entre nos modes de production, de consommation, de vie, d’alimentation et les inégalités et injustices sociales, les oppressions politiques et les souffrances humaines.

Délaissons notre télécommande, endossons nos habits de citoyens tous les jours et non pas une fois tous les 5 ans.

Partout en France et dans le monde, des mouvements citoyens montrent leur volonté d’agir.

Rejoignons les, réfléchissons ensemble, proposons, faisons pression sur les décideurs politiques pour qu’ils affrontent ce modèle productiviste qui conduit le monde au désastre.

Qu’ils assument enfin ce conflit et le tranchent : la transition écologique doit être la place centrale de toute politique.

Sinon, demain, il sera trop tard pour nos enfants et petits-enfants.

LES CO-PRÉSIDENT-E-S : Jocelyne GLACE LE GARS (Billom), Grégory BONNET (Saint-Georges-de-Mons)
Les élus du groupe : Jacky Grand (Billom), Caroline Dalet (Maringues), Clémentine Raineau (Saint-Georges-de-Mons)

Contact

fdg.gc.cd63@gmail.com
Tél. : 04 73 42 25 26

Service communication

Article mis à jour le 21 novembre 2018