Le budget 2020, c’est le budget des forces de gauche

La session budgétaire des 2 et 3 juillet derniers s’est conclue par le vote du budget à 26 voix pour et 36 abstentions, démontrant une nouvelle fois que le Président du Conseil départemental est devenu minoritaire et par la même, illégitime.

Dès le début du confinement, la démarche de notre groupe, « la Gauche 63 » s’est voulue constructive et responsable. Pour ce faire, nous avons demandé la tenue de réunions avec le Président du Conseil départemental et l’ensemble des Présidents de groupes. C’est dans ce contexte que, pour la première fois, le Président a demandé à l’ensemble des groupes d’opposition de formuler des propositions budgétaires. Dans le souci de l’intérêt général, nous avons construit « Le plan Départemental 2020 de La Gauche 63 » et l’avons proposé à Jean-Yves Gouttebel. Il s’appuie sur vingt thèmes majeurs et cinquante propositions pour une transformation sociale, solidaire et écologique, chiffré à 60 millions d’euros avec des sources de financement précises et cohérentes.

Ainsi, le budget soumis par l’exécutif départemental comportait de nombreuses propositions issues de notre travail comme par exemple la prime Covid pour les services d’aides à domicile et les agents de la collectivité et les structures affiliées du handicap et de l’enfance.

Cependant, notre travail ne s’est pas achevé là, nous avons présenté de nombreux amendements pendant la session budgétaire afin d’obtenir des moyens supplémentaires sur des enjeux qui nous paraissaient essentiels.

Grâce à l’unité des deux groupes, « La Gauche 63 » et « Socialistes et Apparentés », ces amendements ont pu quasiment tous être adoptés et ce malgré l’opposition et/ou l’abstention de l’exécutif.

Le budget 2020, c’est donc le budget des forces de gauche du Département ; le rapport de forces que nous avons établi a obligé le Président à opérer un virage radicalement social.

Pour autant, il nous faut rappeler que l’année dernière, pour la première fois, notre groupe avait voté le budget, en conditionnant nos voix à l’engagement de Jean-Yves Gouttebel de faire aboutir un amendement - voté à la majorité - réclamant des moyens supplémentaires à l’État.

Il n’a jamais donné suite à cet amendement une fois le budget voté et n’a jamais sollicité l’État. Vous comprendrez donc que la confiance que nous accordons au Président du Conseil départemental est toute relative. Nous ne sommes pas dupes, son absence de majorité explique en partie le fait qu’il ait accepté toutes nos propositions. Dans ces conditions, au moment du vote du budget, le choix de notre groupe s’est porté avec le groupe « Socialistes et Apparentés » sur l’abstention.

Vous pouvez compter sur notre engagement pour veiller à l’application des mesures sociales obtenues. Nous resterons à l’écoute des territoires et des habitants du Puy-de-Dôme comme nous l’avons toujours fait.

Les co-président-e-s : Jocelyne Glace Le Gars (Billom), Lionel Gay (Le Sancy)
Les élus du groupe : Valérie Bernard (Clermont-Ferrand 1), Grégory Bonnet - Clémentine Raineau (Saint-Georges-de-Mons), Annie Chevaldonné (Thiers), Gérald Courtadon (Clermont-Ferrand 2), Caroline Dalet (Maringues), Jacky Grand (Billom), Bertrand Pasciuto (Cournon d'Auvergne), Monique Rougier (Lezoux).

Contact

Tél : 04 73 42 25 26
Mail : lagauche63ping@gmailpong.com

Service communication

Article mis à jour le 25 août 2020