Rallier les citoyens, relier les territoires : le rôle incontournable des départements

La situation sanitaire est difficile pour notre pays, pour notre département. Les indicateurs sont au rouge.

Aussi, cette situation nous oblige à d’autant plus de responsabilité, de sérieux mais aussi de discipline pour que notre institution fonctionne afin que les politiques départementales puissent pleinement s’exercer.

Car le rôle des Départements est « incontournable » pour reprendre l’expression d’un rapport d’information sénatorial.

Les recommandations de ce rapport visent tout d’abord à « consolider » les compétences actuelles des départements, collectivités chefs de file sur le domaine social. Mais aussi sur le médico-social, notamment en confortant leur autorité sur les EHPAD.

À propos des « solidarités territoriales », le rapport mentionne qu’il est nécessaire de donner une « pleine consistance » à cette compétence : soutien financier aux communes et intercommunalités, ingénierie technique ou financière, planification sur l’accès aux services publics, etc. En veillant à mieux coordonner les aides financières des différents acteurs, à faciliter l’assistance technique.

Une autre série de recommandations vise cette fois à élargir le rôle du département en assouplissant l’actuelle répartition des compétences, notamment sur le soutien au tissu économique, en rétablissant la clause de compétence générale sans exagération.

Le Département est une collectivité de proximité avec pour mission principale l’action sociale (enfance, personnes âgées, handicap, insertion) dans chaque étape de la vie du citoyen.

Depuis plus de 10 ans, les compétences et l’existence même des Départements sont malmenées ; l’asphyxie financière dont ils font l’objet avec le reste à charge des allocations individuelles de solidarité ou la perte d’autonomie fiscale, affaiblissent les Départements.

Pourtant, « le Département plie mais ne rompt pas » : il répond toujours présent aux enjeux locaux mais aussi aux enjeux nationaux, la crise sanitaire le démontre encore aujourd’hui et s’illustre pour le Puy-de-Dôme avec la mise en place de fonds d’aides pour accompagner les acteurs économiques (travailleurs non salariés, petites entreprises) en difficulté dans différents secteurs d’activité.

Date de l’article : 07/10/2020.

Le Président : Jean-Marc BOYER (Orcines)
Les élus du groupe : Valérie Prunier - Michel Sauvade (Ambert) - Eléonore Szczepaniak - Pierre Riol (Aubière) - Anne-Marie Picard - Jean-Paul Cuzin (Beaumont) - Colette Bethune - Flavien Neuvy (Cébazat) - Marie-Anne Marchis - Jean Ponsonnaille (Chamalières) - Anne-Marie Maltrait - Lionel Chauvin (Châtel-Guyon) - Bertrand Barraud (Issoire) - Martine Bony - Jean-Marc Boyer (Orcines) - Stéphanie Flori-Dutour - Jean-Philippe Perret (Riom) - Audrey Manuby - Lionel Muller (Saint-Ours-les-Roches).

Contact

Mail : groupeURping@puy-de-domepong.frOuvre une fenêtre pour envoyer un mail
Tél. : 04 73 42 23 75
www.uniondesrepublicains.orgOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Service communication

Article mis à jour le 29 octobre 2020