Depuis 2004, le Conseil départemental est le gestionnaire des restaurants scolaires pour les collèges publics du département.
Il est responsable du matériel, il administre le personnel et contrôle les tarifs.

Sommaire

Rôle du Conseil départemental

Pour le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, améliorer les conditions d'accueil et de vie scolaire est un moyen de favoriser la réussite scolaire des collégiens.
C'est pourquoi de nombreuses actions sont menées dans les collèges puydômois afin de :

  • contribuer à l'éducation alimentaire, 
  • assurer la sécurité sanitaire,
  • promouvoir l'achat de produits " bio ", 
  • encourager la formation des personnels de restauration, 
  • mettre en place un tarif unique (ce qui constitue un levier essentiel de la politique sociale en faveur des collégiens et de leur famille), 
  • atteindre la quasi-gratuité des repas ou de la pension grâce à des aides départementales à la scolarité et du fonds social cantine, etc.

Chiffres clés

54 demi-pensions

gérées par le Département

3,5 millions

de repas servis par an

+ de 80 %

des collégiens mangent à la cantine

20 206

demi-pensionnaires et internes (2017 / 2018)

Qualité et plaisir dans nos cantines

Charte " Alimentation & Plaisir "

En adoptant la Charte alimentation et plaisir, les collèges publics s'engagent à proposer des repas équilibrés, élaborés avec des produits locaux de saison... et au goût des palais exigeants.

Parce que l'alimentation combine des enjeux de santé, de bien-être mais aussi de responsabilité environnementale auxquels il nous semble nécessaire de sensibiliser les élèves comme les adultes, nous avons créé en collaboration avec le Laboratoire Vétérinaire et Biologique du Puy-de-Dôme, la Charte Alimentation & Plaisir.
Cette charte comporte 7 engagements auxquels souscrivent officiellement les principaux, gestionnaires et chefs des restaurants scolaires des collèges publics du Puy-de-Dôme :

  • Limiter au mieux les produits prêts à l'emploi
  • Oublier les sauces grasses et trop sucrées
  • Réduire au maximum les emballages
  • En finir avec les graisses excessives
  • Privilégier les produits locaux, frais et de saisonOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours
  • Respecter la qualité nutritionnelle
  • Diversifier les menus et les rendre plus attractifs

Cette démarche, lancée en 2013, est une première pour le département, voire même en France. C'est un engagement fort auquel ont immédiatement adhéré les 7 chefs étoilés du département :

  • Mathieu BARBET (Château de Codignat),
  • Xavier BEAUDIMENT (Le Pré),
  • Wilfrid CHAPLAIN (Hôtel Radio),
  • Patrice ESCHALIER (Fleur de Sel),
  • Jean-Claude LECLERC,
  • Cyrille ZEN (La Bergerie de Sarpoil)
  • Arkadiusz ZUCHMANSKI (Apicius).

Ils ont souhaité apporter leur caution à ce projet dont le message principal « l'éthique partagée » répond à leur propre idée du métier de chef.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

En France, la restauration collective représente 3 milliard de repas chaque année dont 30 à 40 % sont jetés. Le gaspillage alimentaire se situe entre 150 et 200g/repas/personne (source ADEME).  Dans les collèges du Puy-de-Dôme, on estime le gaspillage alimentaire à 140g/couvert.

Depuis 2012, 23 collèges ont été accompagnés pendant 2 ans d'un point de vue pédagogique, méthodologique et technique. D'autres accompagnements ont porté sur l'installation d'un self collaboratif.

Ces interventions ont ainsi contribué à réduire de 30% à 40 % le gaspillage alimentaire, dégageant ainsi des économies réinvesties dans la qualité des denrées. Les actions de sensibilisation, d'information et de réorganisation permettent par ailleurs de fédérer toutes les parties prenantes du collège autour du projet : chefs d'établissement, gestionnaires, agents départementaux, enseignants, élèves, surveillants...

La collectivité a décidé de poursuivre cette démarche pour 3 nouvelles années, de 2018 à 2020. L'enjeu est de réduire significativement la quantité des produits alimentaires finissant à la poubelle. Les actions porteront tant sur le gaspillage alimentaire que sur l'installation de selfs collaboratifs.

Collèges concernés sur 2016-2017 : Billom, Ceyrat, Gerzat, Lempdes, Pontgibaud, Roger Quilliot à Clermont-Ferrand, Lezoux.

Au menu pour chacun :

  • de la sensibilisation auprès des convives,
  • des animations avec les élèves et les équipes pédagogiques,
  • des pesées de suivi,
  • des animations au cours des temps forts nationaux (Semaine Européenne de Réduction des Déchets, Semaine du Développement Durable, etc.),
  • des résultats à évaluer, partager, communiquer,
  • des gestes, des actions à instaurer et inscrire dans la durée.

Service éducation collèges

Article mis à jour le 17 septembre 2018