Sommaire

Exposition itinérante

Brassens ou la liberté

« Il y a quelques années, au cours d'une discussion littéraire, quelqu'un m'a demandé qui était le meilleur poète contemporain en France. J'ai répondu sans hésitation Georges Brassens »
Gabriel Garcia Marquez (1981)

La Cité de la musique a rendu hommage à un monument de la culture musicale française : en 2011, Georges Brassens, mort il y a tout juste 30 ans, aurait eu 90 ans. Au-delà de l'image de l'artiste aujourd'hui consensuel et fleurant bon la France d'antan, l'exposition invite à reconsidérer sa puissance libertaire dans la France des années 50 à 80 et s'efforce de corriger quelques-unes des idées reçues qui perdurent encore sur le chanteur.
On le disait piètre musicien et il fut pourtant admiré des plus grands jazzmen ; on l'accusa de misogynie mais fut l'auteur de textes magnifiques sur les femmes. Celui dont on railla parfois l'absence d'engagement en mai 68 fit preuve dans ses textes aussi bien que dans sa vie personnelle d'une liberté qui fait écho aux mouvements politiques qui traversèrent la France de l'après-guerre.

Exposition produite par La cité de la Musique en partenariat avec l'INA, Dargaud et TV5 Monde
- Textes Clémentine Deroudille
- Dessins Joann Sfar

11 panneaux
- Brassens ou la liberté
- L'enfance
- La jeunesse
- Paris - Basdorf
- L'impasse Florimont
- L'écriture
- La composition
- Mort aux vaches ! Vive l'anarchie !
- Les cabarets
- Bobino
- Les honneurs

Pré-reservation

Vous pouvez grace à ce formulaire pré-réserver cette exposition. Nous vous contacterons ensuite par email pour finaliser la réservation.

Période souhaitée
Contact

Je désire m'inscrire à la Newsletter

* Ces champs sont obligatoires

La réservation définitive ne pourra se faire que lors du contact téléphonique.

Dans la thématique Musique

80 ans de chanson française...
Il était une fois la chanson française
L'odyssée du Jazz
L'univers du blues
Le rock en France

Dans la thématique Poesie

La poésie en littérature jeunesse
La poésie française contemporaine

Direction générale de l'Aménagement et du Territoire

Article mis à jour le 17 septembre 2018