En collaboration avec les services de la PMIOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours et le service de protection de l'enfance, vous trouverez ici tous les conseils utiles pour assurer la protection des enfants dans le Puy-de-Dôme.

Sommaire

Les billes d'eau : les tenir hors de portée des enfants

Après plusieurs cas d’occlusion intestinale survenus chez de jeunes enfants ayant ingéré des billes d’eau (ou perles d’eau), l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) publie un bulletin de vigilance.

Lire le bulletin de l'ANSES juillet 2020Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Consommation de produits à base de lait cru : risques et précautions à prendre

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Attention aux Piles Bouton

De nombreux objets contiennent des piles de petite taille, appelées piles bouton. L’ingestion d’une pile-bouton représente un risque grave qui peut être mortel. Elle peut être responsable d’un étouffement, mais également de complications très graves (perforation, hémorragie…).

Ces accidents touchent majoritairement les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans.

Téléchargez le document du ministère des Solidarités et de la Santé.Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

L'accompagnement gratuit de la PMI

Médecins et puéricultrices de la PMI sont à votre disposition pour :

vous renseigner par téléphone,échanger dans le cadre de leurs permanences médico-sociales,vous rencontrer au sein des consultations de nourrissons,se déplacer à votre domicile en cas de besoin.

Téléchargez le guide "Vous devenez parents"

Enfant en danger = signalement

Alerter, c’est protéger un enfant en danger ou risquant de l’être.

La prise en compte des besoins fondamentaux des enfants en matière d’éducation, de santé et de sécurité relève en premier lieu de leurs parents. Cependant, s’ils ne sont pas en mesure de garantir cette protection, les pouvoirs publics ont la responsabilité d’intervenir. À cette fin, le Conseil départemental a créé en février 2007 une cellule de recueil des informations préoccupantes. Elle a pour mission de centraliser l’ensemble des informations préoccupantes et de veiller à leur traitement dans les meilleurs délais.

Aide sociale à l'enfance du Puy-de-Dôme

Cellule de recueil des informations préoccupantes
24 rue Saint Esprit 63033 CLERMONT-FERRAND Cedex 1
Tél : 04 73 42 20 50
mail : CRIP63ping@puy-de-domepong.frOuvre une fenêtre pour envoyer un mail

Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger (SNATED)

Numéro vert national (accessible 24h/24) : 119

La personne qualifiée, un référent pour le respect des droits.

La personne qualifiée a pour mission d'aider à faire valoir les droits de l'usager ou de son représentant l'égal pour la résolution d'un conflit ou un litige rencontré dans le cadre d'une prise en charge sociale ou médico-sociale pour personnes âgées ou personnes handicapées. (EHPAD, FAM, MAS etc.)

La personne qualifiée ne s'entend pas comme étant un médiateur, mais comme un défenseur.

Les missions de la personne qualifiée

Toute personne prise en charge par un établissement ou un service médico-social (ou son représentant légal) peut faire appel à une personne qualifiée en vue de l’aider à faire valoir ses droits :

  • le respect de la dignité, de l’intégrité, de la vie privée, de l’intimité, et de la sécurité de l’usager ;
  • le libre choix entre les prestations (accompagnement à domicile ou en établissement) ;
  • la prise en charge ou l’accompagnement individualisé et de qualité, respectant un consentement éclairé ;
  • la confidentialité des données concernant l’usager ;
  • l’accès à l’information ;
  • l’information sur les droits fondamentaux, les protections particulières légales et contractuelles et les recours dont l’usager bénéficie ;
  • la participation directe de l’usager ou avec l’aide de son représentant légal au projet d’accueil et d’accompagnement.
  • La personne qualifiée informe l’usager qui demande de l’aide (ou son représentant légal) des suites données à sa demande, des démarches éventuellement entreprises ainsi que, le cas échéant, des mesures qu’elle peut être amenée à suggérer (art R 311-2 du code de l’action sociale et des familles).

La personne qualifiée n'a pas de pouvoir d'injonction vis-à-vis de l'établissement d'accueil, ni de l'administration mais elle dispose d’une capacité d’alerte en cas de manquement aux droits des usagers. En effet, elle rend compte à l'autorité chargée du contrôle de l'établissement, du service ou du lieu de vie et d'accueil et, en tant que de besoin, à l'autorité judiciaire.

Elle peut également informer la personne ou l'organisme gestionnaire. Elle ne peut pas se substituer à un avocat ou à un représentant légal de l’usager.

Dans quels établissements peut intervenir la personne qualifiée?

La personne qualifiée intervient au sein de tous les établissements et services sociaux et médico-sociaux (définis à l’article L312-1 du code de l’action sociale et des familles), notamment concernant :

  • les personnes âgées : EHPAD, service d’aide aux personnes âgées, unité de soins de longue durée...
  • les personnes en situation de handicap : foyer d’accueil médicalisé, établissement et service d’aide par le travail...
  • les personnes en difficultés sociales ou spécifiques : centre d’hébergement ou de réinsertion sociale, centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogue...
  • les enfants relevant d’une protection administrative ou judiciaire : service d’AEMO, centre maternel, maison d’enfant à caractère social....

Assistant(e) familial(e)

Vous souhaitez mettre votre temps au service d'un enfant ?

Système d'information de l'Action Sociale

Article mis à jour le 27 septembre 2021