Une nouvelle offre de logements pour les publics spécifiques.

Sommaire

Accès au logement des publics fragiles

Conformément aux orientations du Schéma départemental de l'habitatOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre et du Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPDOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre), le Département favorise le développement d’opérations innovantes de logements destinés aux publics fragiles.

Face au vieillissement de la population, de nouveaux besoins en logements adaptés à la perte d’autonomie voient le jour. Ces logements sont destinés à des personnes âgées autonomes, et permettent de proposer une nouvelle offre de logements favorisant le maintien à domicile.

Par ailleurs, le Département favorise l’accès au logement des publics fragiles (jeunes en difficulté d’accès au logement, sorties d’institutions, troubles psychiques, situation de handicap…). Le but est d’orienter durablement ces publics en difficulté vers des logements adaptés en privilégiant le développement de solutions pérennes.

Un label pour les porteurs de projets

Le Département souhaite que les logements soient produits à des prix abordables et compatibles avec les revenus des publics fragiles. Dès lors, deux modèles existent pour favoriser l’émergence de ces logements adaptés : la production de logements sociaux, en lien avec les bailleurs sociaux, et la production de logements à coûts maîtrisés dans le parc public ou privé, à l’initiative de collectivités ou de porteurs de projets privés.

Dès lors, le Département accompagne les territoires afin de trouver des solutions innovantes d’habitat adapté aux besoins spécifiques des publics fragiles.

Méthodologie d'intervention

Chaque projet est construit dans la dentelle afin de correspondre aux besoins des personnes et à la diversité des territoires.

L’ accompagnement est à la fois technique (définition du projet social, calibrage de l’opération, typologie de logements) et financier.

Une méthodologie en 4 phases

  1. Étude de marché / diagnostic :
    Cette phase a pour but de connaître le territoire, l’offre et la demande en logements, et le profil du public cible. Cette phase d’étude est centrale pour ce type de projet car elle permet de calibrer l’opération, de l’adapter au mieux au territoire, et d’associer les acteurs. Elle permet de faire état des atouts du territoire dans lequel s’inscrit le projet, du maillage des acteurs et de l’importance du projet pour la revitalisation des bourgs.

  2. Pré-projet :
    Cette phase permet de déterminer le nombre de logements, la typologie, la surface des logements, et d’analyser les sites pressentis.

  3. Étude architecturale, technique et financière :
    Cette phase permet de vérifier l’adéquation de l’assiette foncière avec le projet, d’évoquer les cheminements et l’accessibilité de la résidence, d’identifier les niveaux de loyers et les partenaires financiers.

  4. Projet social et identification des lieux communs et des services à disposition.
    Un temps de concertation avec le porteur de projet, le Département et les parties prenantes est organisé sur le projet social de la future résidence. Ce projet social fait également mention aux éléments d’innovation qui peuvent être intégrés au sein des résidences et des logements adaptés (éléments domotiques liés à l’adaptation des logements à la perte d’autonomie, mise en place d’animations, de lieux de vie communs, de manifestations culturelles au sein des résidences, etc.).

Service communication

Article mis à jour le 28 janvier 2020