Juillet - Août 2020

Retrouvez tous les mois, sur cette page, l'expression de vos élus aux travers de la tribune des groupes politiques.

Groupes politiques

Il existe quatre groupes politiques au sein de l'Assemblée :

  • Le groupe Socialiste, Radical et Républicain
  • Le groupe Union des Républicains
  • Le groupe La Gauche 63
  • Le groupe Socialistes et apparentés 63

Chacun d'entre eux dispose de salles de réunion et d'un secrétariat, afin d'assurer des permanences et de recevoir les citoyens.

Groupe Socialiste, Radical et Républicain

Le Département aux avant-postes !

Ces derniers mois, nous avons vécu une expérience totalement inédite face à une épidémie devenue mondiale en quelques jours. Évidemment, face à cette situation, chaque État, chaque nation a essayé de s’adapter, de mettre en place des solutions face aux connaissances toujours en évolution de cette maladie.

Dans notre pays, les pouvoirs publics ont agi. Notre Département a, lui, continué d’exercer ses missions et plus particulièrement sa compétence sociale au service des Puydômois et des plus vulnérables d’entre eux. Nous avons été attentifs à ne laisser personne au bord du chemin, que ce soit au Centre de l’enfance et de la famille (CDEF), à la Maison des personnes handicapées (MDPH), dans les centres sociaux ou dans les EHPAD, même si nous avons conscience que des améliorations seront toujours à apporter.

Nous nous adaptons également aux enjeux d’accompagnement et de tests de dépistage avec la mobilisation des sapeurs-pompiers et celle du laboratoire Terana, entre autres. Le Département a par ailleurs commandé 650 000 masques en tissu – à terme un pour chaque Puydômois – toujours avec la même volonté de promouvoir la solidarité des territoires.

Notre collectivité s’est aussi adaptée pour mener toute cette action dans la continuité démocratique au travers d’une information quotidienne fournie aux élus et l’organisation régulière de réunions en visioconférence afin de répondre aux besoins des territoires.

Une fois de plus, cette épreuve nous a permis de mesurer l’importance des Départements, comme collectivité garante des solidarités dans le modèle social français.

Mais au-delà de l’institution et des organismes partenaires, c’est plus particulièrement à leurs acteurs, les agents du service public et toutes les personnes mobilisées en cette période, à qui nous tenons à exprimer notre profonde gratitude.

Cette épreuve a démontré l’importance de pour notre pays de travailler à un système de santé et plus globalement de solidarité de qualité. Cela va être la mission du « Ségur de la santé » lancé par le gouvernement. Nous souhaitons que chacun y prenne sa part – acteurs publics et privés car les solidarités nées durant la crise doivent perdurer ! Pour sa part, dans l’attente de la prochaine session budgétaire, les propositions de notre groupe seront toujours axées dans ce sens, a fortiori en cette période si particulière.

Les élus du groupe : Claude Boilon - Catherine Cuzin (Aigueperse) - Bernard Sauvade (Brassac-les-Mines) - Jean-Yves Gouttebel - Elise Serin (Clermont-Ferrand 5) - Serge Pichot - Eric Gold (Maringues) - Bernadette Troquet - (Les Martres-De-Veyre) Jean-Luc Coupat - Dominique Giron (Les Monts Du Livradois) - Pierrette Daffix-Ray (Saint-Eloy-Les-Mines)

Contact

Tél. : 04 73 42 24 80
Mail : groupesrr63@gmail.com

Groupe Union des Républicains

Il est temps de passer à la vitesse supérieure !

Face à l’épidémie de Covid-19, les départements, qui incarnent, avec les communes, la proximité de l’action publique, sont en première ligne, tout particulièrement sur le front sanitaire, social et médico-social.

Dès le début de la crise sanitaire, chaque collectivité a mis, et met encore en place, des mesures exceptionnelles pour faire face à l’épidémie. Mais il faut aller vite.

C’est avec ce contexte inédit que le département du Puy-de-Dôme doit exercer ses compétences : notre groupe se mobilise pour proposer et mettre en place rapidement des mesures …

… pour l’autonomie avec le soutien des personnes âgées, des personnes dépendantes et des personnes handicapées ;

… pour la création d’un fonds dédié au fonctionnement des associations médico-sociales en période de crise sanitaire ;

… dans le domaine de l’enfance pour un renforcement des missions de la PMI ;

… pour le soutien aux associations et aux personnes les plus précaires, notamment en matière d’insertion ;

… pour l’accueil de nos collégiens au sein des établissements dans la mise en oeuvre des aménagements liés aux protocoles sanitaires ;

… pour poursuivre les investissements prévus et engagés sur nos routes ;

… pour maintenir le soutien financier aux communes et intercommunalités dans leurs projets d’investissement, ainsi qu’aux associations ;

… pour la mise en place d’aides aux entreprises, commerçants, artisans, agriculteurs (…) afin de relancer notre économie ;

… pour un accompagnement significatif dans les domaines du tourisme et de la culture.

La réactivité des pouvoirs publics et l’importance des décisions prises sont des éléments déterminants pour limiter l’impact de la crise sanitaire et sociale, mais aussi pour faire redémarrer l’économie dans de bonnes conditions.

Ce sont ces principes qui guident les actions de notre groupe.

Date de l’article : 02/06/2020.

Le Président : Jean-Marc BOYER (Orcines)
Les élus du groupe : Valérie Prunier - Michel Sauvade (Ambert) - Eléonore Szczepaniak - Pierre Riol (Aubière) - Anne-Marie Picard - Jean-Paul Cuzin (Beaumont) - Colette Bethune - Flavien Neuvy (Cébazat) - Marie-Anne Marchis - Jean Ponsonnaille (Chamalières) - Anne-Marie Maltrait - Lionel Chauvin (Châtel-Guyon) - Bertrand Barraud (Issoire) - Martine Bony - Jean-Marc Boyer (Orcines) - Stéphanie Flori-Dutour - Jean-Philippe Perret (Riom) - Audrey Manuby - Lionel Muller (Saint-Ours-les-Roches).

Contact

Mail : groupeURping@puy-de-domepong.frOuvre une fenêtre pour envoyer un mail
Tél. : 04 73 42 23 75
www.uniondesrepublicains.orgOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Groupe La Gauche 63

« La Gauche 63 » propose un Plan départemental 2020 pour une transformation sociale, solidaire et écologique

Fidèles à leurs missions de solidarités humaines et territoriales, les Départements ont un rôle crucial à jouer pour faire face aux conséquences d’une catastrophe sanitaire, sociale et économique. Aujourd’hui, ils doivent être au rendez-vous pour gérer la crise, développer les solidarités et accompagner la reprise des activités avec une attention particulière pour les plus fragiles d’entre nous.

Par nos interventions, nos engagements, nous, les membres du groupe «La Gauche 63» avons rappelé qu’il existe des alternatives au système néolibéral et à son asphyxie budgétaire. Pour ce faire, la volonté politique doit être à la hauteur des objectifs de transformation sociale et de préservation des biens communs et du vivant.

Nos paroles sonnaient justes, quand nous remettions en cause, il y a quelques mois, les choix de Jean-Yves Gouttebel, quant aux décisions de ne pas tenir le vote du budget en décembre 2019 et de « ramasser » son exécutif à seulement 4 Vice-Présidents. Ces choix ont eu pour conséquence, durant le confinement, de dégrader les relations de la collectivité avec nos partenaires et ont montré que le Département n’était pas en capacité de faire face, de façon efficace, à un choc important.

Le plan et les 20 thèmes majeurs, accompagnés de 50 propositions précises, que nous avons construits, sont autant de mesures d’urgence à l’occasion du débat budgétaire pour notre collectivité, qui s’inscrivent dans cet esprit renouvelé de solidarité et de reconstruction.

Ce plan, chiffré au total à 65 millions d’€, est pensé de manière à pallier les impacts directs de la catastrophe sanitaire, à relancer les activités liées aux missions sociales qui sont les nôtres, à soutenir d’autres secteurs comme celui de l’économie locale, tout cela à travers le prisme de la transition écologique.

En prêtant attention aux remontées de terrain qui nous sont faites par les structures partenaires et en s’appuyant sur le travail de chacun de nos membres dans leur commission respective, nous avons pu formuler des propositions concrètes, à propos des compétences prioritaires du Département (Collège, Enfance, Accompagnement des personnes âgées, habitat…), mais également au sujet du personnel de la collectivité et des sujets cruciaux pour l’avenir de notre territoire (mobilités, emploi, économie locale, transition écologique).

Notre plan affiche les pistes de financements suivantes :
- une dotation exceptionnelle de l’Etat, sur les charges qui devraient lui incomber,
- puiser sur notre épargne plus fortement cette année,
- réduire exceptionnellement nos investissements d’environ 20 millions d’€,
- réaliser un emprunt «Covid-19», profitant de taux d’intérêts relativement bas.

Vous pouvez retrouver le plan en intégralité à l’adresse web suivante : issuu.com/lagauche63 ou nous le demander par mail à l’adresse lagauche63@gmail.com.

Les co-président-e-s : Jocelyne Glace Le Gars (Billom), Lionel Gay (Le Sancy)
Les élus du groupe : Valérie Bernard (Clermont-Ferrand 1), Grégory Bonnet - Clémentine Raineau (Saint-Georges-de-Mons), Annie Chevaldonné (Thiers), Gérald Courtadon (Clermont-Ferrand 2), Caroline Dalet (Maringues), Jacky Grand (Billom), Bertrand Pasciuto (Cournon d'Auvergne), Monique Rougier (Lezoux).

Contact

Tél : 04 73 42 25 26
Mail : lagauche63ping@gmailpong.com

Groupe Socialistes et apparentés 63

Confinés et solidaires : premiers de corvées contre premiers de cordées

Ni les attentats du World Trade Center, ni la crise des subprimes n’avaient eu raison de nos modes de vie. En 2020, nous avons assisté à quelque chose que nous avions considéré impensable : l’arrêt brutal de la globalisation. L’homo economicus est devenu homo confinus.

La crise liée au coronavirus incarne les limites d’une globalisation impensée. Elle nous rappelle brusquement que les échanges commerciaux et le libéralisme fou ont bien trop longtemps prévalu sur la santé, la solidarité et l’environnement. Elle vient aussi mettre en exergue l’utilité publique de certains métiers ou fonctions trop souvent déconsidérés : premiers de corvée contre premiers de cordée.

Cette situation sanitaire inédite a démontré la capacité de la population à s’organiser et à s’entraider. Face à un État insuffisamment préparé à faire face à une crise d’une telle ampleur, nos concitoyens ont fait une fabuleuse démonstration de solidarité : de la confection des masques, en passant par la livraison de courses, les dessins envoyés par nos écoliers à nos aînés isolés en maison de retraite, etc. La bienveillance et la résilience des Français n’est plus à prouver.

Au delà de l’approvisionnement des masques, bien trop souvent détourné en course à l’armement, les collectivités territoriales doivent prendre toute leur part dans cet effort de solidarité. Et encore plus le Département dont le plus clair des compétences relève du domaine des solidarités.

Pour faire face à cette crise, le premier outil dont dispose le Département est bien entendu financier : il s’agit de son budget.

Début juillet 2020, nous discuterons - bien trop tardivement - du budget primitif de notre Collectivité. Celui-ci doit avoir un objectif : atténuer, pour les bénéficiaires des politiques du Département, comme pour l’ensemble de nos établissements et structures partenaires, les conséquences économiques et sociales désastreuses de la crise du Covid-19.

Pour ce faire, et parallèlement à des mesures d’aides exceptionnelles en faveur des EHPAD et des SAAD, des établissements chargés de la protection de l’enfance et des personnes en situation de handicap ou encore des collèges, nous proposons la création d’une ligne budgétaire supplémentaire intégrée au budget général. Ce “Fonds de Solidarité Départemental Exceptionnel” aura vocation à :

- financer du fonctionnement, afin de limiter pour les structures partenaires du Département les effets de la crise sanitaire ;
- financer des investissements, notamment ceux des collectivités, des associations et des entreprises de l’économie sociale et solidaire ;
- créer un fonds de garantie en faveur du maintien des services et de l’activité économique sur nos territoires.

Les Co-président-e-s : Élisabeth Crozet, Gilles Pétel
Les élus du groupe : Damien Baldy - Dominique Briat (Clermont-Ferrand 4), Gérard Betenfeld - Nathalie Cardona (Pont-du-Château), Olivier Chambon (Thiers), Nadine Déat - Patrick Raynaud (Clermont-Ferrand 6), Antoine Desforges (Vic-le-Comte), Manuela Ferreira De Sousa (Clermont-Ferrand 2), Sylvie Maisonnet (Clermont-Ferrand 3), Florent Moneyron (Lezoux), Monique Pouille (Cournon-d'Auvergne), Alexandre Pourchon (Clermont-Ferrand 1).

Contact

Tél. : 04 73 42 22 83
Mail : socialistesetapparentes63@gmail.com

Service communication

Article mis à jour le 22 juin 2020