Janvier - Février 2020

Retrouvez tous les mois, sur cette page, l'expression de vos élus aux travers de la tribune des groupes politiques.

Groupes politiques

Il existe quatre groupes politiques au sein de l'Assemblée :

  • Le groupe Socialiste, Radical et Républicain (17 Conseillers départementaux)
  • Le groupe Union des Républicains (19 Conseillers départementaux)
  • Le groupe La Gauche 63 (7 conseillers départementaux)
  • Le groupe Socialistes et apparentés 63 (14 Conseillers départementaux)

Chacun d'entre eux dispose de salles de réunion et d'un secrétariat, afin d'assurer des permanences et de recevoir les citoyens.

Groupe Socialiste, Radical et Républicain

Faisons cause commune pour notre environnement

Au moment où s’ouvrait, le 2 décembre dernier à Madrid, la 25e conférence internationale sur les changements climatiques – la COP 25 – notre assemblée départementale franchissait une nouvelle étape dans son engagement pour la transition écologique et énergétique. Nous sommes convaincus que la préservation de notre planète est l’affaire de tous et de chacun !

De canicules en inondations, en catastrophes environnementales, le plus grand nombre d’entre nous, ces dernières années, a constaté que les enjeux écologiques et climatiques impactent notre mode de vie et plus largement nos territoires, leurs activités économiques et finalement notre société.

La préservation de notre environnement exceptionnel est au coeur de l’action du Département depuis longtemps. Le long processus qui a abouti à l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en est une illustration.

Il nous revient aujourd’hui de rester volontaristes et d’aller plus loin !

C’est pourquoi, face aux défis de la transition écologique et sans plus attendre, notre collectivité a choisi de devenir un département à énergie positive d’ici 2030, c’est-à-dire en produisant lui-même plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Il s’agit, pour notre Département, de repenser l’exercice de nos compétences. Il nous faut inscrire notre ambition d’autosuffisance énergétique dans la solidarité et l’action sociale, les aides aux territoires, l’entretien des routes et des collèges. Cela doit nous rassembler unanimement et donc être tenu à l’écart des vicissitudes du calendrier électoral.

Pour cela le Département a défini trois axes.

Tout d’abord, faire du Puy-de-Dôme une collectivité exemplaire en mobilisant et sensibilisant ses agents et en poursuivant ses actions : priorité aux circuits courts et lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines des collèges, remplacement des chaudières ou encore investissement dans des véhicules propres.

Ensuite promouvoir avec nos partenaires – collectivités publiques, associations et entreprises – l’image d’un département en mouvement et pleinement investit pour la qualité de vie de ses habitants ; par exemple, avec la création d’une plate-forme de la rénovation énergétique ou d’un syndicat départemental de l’eau.

Enfin, inciter les Puydômois à s’engager et s’impliquer aux travers la mise en place d’un budget participatif afin qu’ils soient des acteurs de cette transition écologique.

La démarche que nous conduisons s’inscrit dans une stratégie globale qui associe les questions environnementales, économiques et sociales.

Le Président : Pierre DANEL (Clermont-Fd 3)
Les élus du groupe : Claude Boilon - Catherine Cuzin (Aigueperse) - Nicole Esbelin - Bernard Sauvade (Brassac-les-Mines) - Pierre Danel (Clermont- Ferrand 3) - Jean-Yves Gouttebel - Elise Serin (Clermont-Ferrand 5) - Serge Pichot - Emilie Guedouah-Vallée (Gerzat) - Eric Gold (Maringues) - Bernadette Troquet - (Les Martres-De-Veyre) Jean-Luc Coupat - Dominique Giron (Les Monts Du Livradois) - Pierrette Daffix-Ray - Laurent Dumas (Saint-Eloy-Les-Mines) - Olivier Chambon (Thiers) - Jeanne Espinasse (Vic-Le-Comte)

Contact

Tél. : 04 73 42 23 85 

Groupe Union des Républicains

Force de propositions !

Comme à chaque fin d’année, les assemblées générales respectives des Départements et des Maires et Présidents d’Intercommunalité de France se sont réunies.
- Les associations d’élu(e)s prônent la mise en place d’un nouvel acte de décentralisation fort accompagné des moyens nécessaires pour assumer leurs compétences et leurs politiques publiques.
- Chaque association d’élu(e)s est force de propositions sur les mesures à mettre en oeuvre les concernant pour une action publique efficace sur les territoires et pour une démocratie renforcée. Des propositions ambitieuses de réformes et une clarification du « qui fait quoi ».

Il est vrai que depuis 2 ans, nous sommes dans le flou, nous ne naviguons même pas à vue, mais nous naviguons « à vide » : vide de moyens nécessaires pour exercer nos compétences à l’échelon départemental, vide d’idées pour résoudre les défis économiques, sociaux et environnementaux à l’échelon national.

Il faut rajouter un vide d’élus majoritaires au sein de l’assemblée du Conseil départemental et un report du vote du budget pour avril 2020 !

Notre collectivité pâtit des atermoiements des gouvernants qui, décidément, n’arrivent toujours pas à créer un lien avec les territoires, et des atermoiements de l’exécutif départemental sans majorité avec une vague sans précédente de démissions de Vice-Présidents. Ambiance déroutante !

Les élu(e)s du groupe Union des Républicains forment une opposition active, un pack et une équipe soudée constituant ainsi une force de propositions écoutée et respectée pour l’intérêt des Puydômois(es) :
- nous suggérions que le Département se saisisse de la question de l’offre de santé sur les territoires : c’est chose faite avec la mise en place d’un dispositif départemental d’accompagnement pour une démographie médicale dynamique ;
- nous suggérions que le Département se saisisse de la question de l’eau et de la mobilisation de tous les acteurs en la matière pour renforcer ce bien précieux : c’est chose faite avec la mise en place d’une stratégie départementale de gestion de la ressource en eau potable.

Nous serons vigilants sur les actions qui seront menées sur ces 2 questions.

Notre groupe souhaite rendre hommage à tous les élus locaux. Si la Mairie est la porte d’entrée de la République, le Département pourrait en être le seuil, tant ses actions de solidarité permettent de franchir les étapes de la vie, de la naissance au grand âge.

Le groupe Union des Républicains vous souhaite une très bonne année 2020 !

Le Président : Jean-Marc BOYER (Orcines)
Les élus du groupe : Valérie Prunier - Michel Sauvade (Ambert) - Eléonore Szczepaniak - Pierre Riol (Aubière) - Anne-Marie Picard - Jean-Paul Cuzin (Beaumont) - Colette Bethune - Flavien Neuvy (Cébazat) - Marie-Anne Marchis - Jean Ponsonnaille (Chamalières) - Anne-Marie Maltrait - Lionel Chauvin (Châtel-Guyon) - Bertrand Barraud (Issoire) - Martine Bony - Jean-Marc Boyer (Orcines) - Stéphanie Flori-Dutour - Jean-Philippe Perret (Riom) - Audrey Manuby - Lionel Muller (Saint-Ours-les-Roches).

Groupe La Gauche 63

Un nouveau champ des possibles

Par ses choix, le Président du Conseil départemental a rompu le pacte sur lequel il s’était engagé en 2015 avec les socialistes et apparentés.

Si le gouvernement d’Emmanuel Macron n’est pas seul responsable de la chute des dotations de notre collectivité, il a largement contribué à restreindre nos marges de manoeuvre et à affaiblir notre autonomie financière.

Le Conseil départemental est la collectivité qui porte les politiques de solidarités. Nous le martelons depuis des années, nous ne pouvons plus remplir correctement ces missions faute de moyens suffisants alors que les besoins sociaux augmentent. L’austérité budgétaire engendre des conditions de travail de plus en plus difficiles pour l’ensemble des personnels du Département et moins de moyens pour les bénéficiaires de nos politiques. Ce manque de moyens se traduit par des arbitrages budgétaires qui mettent également en difficulté l’ensemble des partenaires avec lesquels nous travaillons.

Lors de la dernière session du Conseil départemental du mois de décembre, quatorze conseillers départementaux socialistes et apparentés ont quitté les rangs de la majorité du Président, dont quatre Vice-Présidents. Le lendemain, trois autres Vice-Présidents ont annoncé qu’ils allaient eux aussi quitter l’exécutif. Le groupe majoritaire du Président Gouttebel avait déjà enregistré auparavant le départ de six conseillers départementaux qui n’acceptaient pas les choix politiques du Président et son soutien de la première heure à la politique d’Emmanuel Macron.

Au lendemain des élections de mars 2015, le groupe majoritaire du Président Jean-Yves Gouttebel comptait 37 élus. Aujourd’hui, il n’en compte plus que 11 (sur 62 élus départementaux). Au bout du bout, l’assemblée départementale vit une crise difficile avec à sa tête un président qui n’a plus de majorité.

Il est grand temps de suivre une autre voie. Cette voie, notre groupe la porte depuis le début du mandat. C’est celle d’un engagement résolument ancré sur des valeurs humanistes, faites de respect, d’inclusion et de solidarité au service de tous les Puydômois. C’est celle d’un projet politique social, solidaire et écologique avec, pour ambition, la revalorisation des moyens accordés à ces politiques obligatoires et donc prioritaires.

Notre groupe « La Gauche 63 » s’attache à créer les conditions d’une construction commune d’une nouvelle majorité de gauche avec pour objectif de se mettre ensemble au service d’une perspective partagée.

Animés par cette volonté de rassemblement, nous vous adressons nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année : que 2020 soit, pour vous et vos proches, synonyme de joies partagées !

Les co-président-e-s : Jocelyne GLACE LE GARS (Billom), Lionel GAY (Le Sancy)

Les élus du groupe : Valérie BERNARD (Clermont-Ferrand 1), Grégory BONNET (Saint-Georges-de-Mons), Annie CHEVALDONNÉ (Thiers), Gérald COURTADON (Clermont-Ferrand 2), Caroline DALET (Maringues), Jacky GRAND (Billom), Bertrand PASCIUTO (Cournon d'Auvergne), Clémentine RAINEAU (Saint-Georges-de-Mons), Monique ROUGIER (Lezoux).

Contact

lagauche63ping@gmailpong.com

04 73 42 25 26

Groupe Socialistes et apparentés 63

« La clarté est la forme la plus difficile du courage »

Nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos proches, une belle et heureuse année 2020 ! Puissent la solidarité, l’apaisement et la préservation de l’environnement être au coeur de cette nouvelle année.

Pour nous, élus membres du groupe « Socialistes et Apparentés » du Puy-de- Dôme, elle sera celle d’un nouveau souffle et de la poursuite de notre combat contre la politique socialement dangereuse, économiquement inefficace et démocratiquement inquiétante menée par le président de la République depuis son accession au pouvoir.

En constituant notre groupe en mars 2019, nous avions souhaité prendre nos distances vis-à-vis du président du Conseil départemental et de son soutien affiché à monsieur Macron, tout en continuant à nous battre pour défendre et développer nos politiques de solidarité.

Ce qui nous sépare aujourd’hui au sein de la majorité départementale est devenu plus important que ce qui, hier, nous rassemblait. C’est pour cette raison que lors de la session départementale des 2 et 3 décembre derniers, nous avons quitté cette majorité ; les quatre Vice-Président.e.s de notre groupe ont parallèlement remis leur démission de l’exécutif départemental.

Cette décision difficile n’altère en rien notre engagement en faveur des Puydômois.e.s ainsi que notre volonté de lutter au quotidien, dans nos territoires et au Conseil départemental, contre toutes les politiques qui accroissent les inégalités.

Il s’agit aujourd’hui pour nous de travailler, avec toutes les forces de gauche, à la reconstruction d’une majorité fidèle et conforme au mandat que vous, électeurs, nous avez confié en 2015.

Ce rassemblement est essentiel, particulièrement à l’heure où le gouvernement attaque sa réforme des retraites. Si nous ne connaissons à l’heure actuelle que les grandes lignes de ce projet, nous tenons ici à rappeler notre attachement à un système de retraite qui place en son coeur la solidarité par la répartition, qui prend pleinement en compte la pénibilité du travail, un système qui reconnaît les carrières longues et le droit à une retraite progressive et qui assure à tous les retraités un revenu juste et décent.

LES CO-PRÉSIDENT-E-S : Élisabeth Crozet, Gilles Pétel
Les élus du groupe : Damien Baldy , Gérard Betenfeld, Dominique Briat, Nathalie Cardona, Nadine Déat, Antoine Desforges, Manuela Ferreira De Sousa, Sylvie Maisonnet, Florent Moneyron, Monique Pouille, Alexandre Pourchon, Patrick Raynaud

Service communication

Article mis à jour le 13 janvier 2020