Janvier - Février 2021

Retrouvez tous les mois, sur cette page, l'expression de vos élus aux travers de la tribune des groupes politiques.

Groupes politiques

Il existe quatre groupes politiques au sein de l'Assemblée :

  • Le groupe Socialiste, Radical et Républicain
  • Le groupe Union des Républicains
  • Le groupe La Gauche 63
  • Le groupe Socialistes et apparentés 63

Chacun d'entre eux dispose de salles de réunion et d'un secrétariat, afin d'assurer des permanences et de recevoir les citoyens.

Groupe Socialiste, Radical et Républicain

Intérêt général contre intérêt partisan !

Alors que notre Département est engagé de longue date en faveur de la protection de l’environnement, il était proposé aux élu-e-s, lors de la dernière réunion de l’assemblée départementale, de structurer sa transition écologique au travers une feuille de route, le Master Plan Ensemble, agir aujourd’hui pour demain. Un travail élaboré collectivement, aux contributions des citoyens et collectivités locales.

Le rejet de ce document à une voix prêt constitue une réelle occasion manquée pour notre département et ses habitants d’être un territoire pilote au niveau national. Alors que sur le fond aucune opposition majeure n’a été formulée contre cette feuille de route… sinon que de dire qu’il fallait encore attendre.

Mais attendre pourquoi ? La nécessité et l’urgence d’agir et de transformer les politiques publiques sont reconnues de tous.

S’agissait-il de faire un coup ? Plus que les postures politiciennes assumées de certains, les explosions de joies des élu-e-s ayant permis l’échec de cette feuille de route pour la transition écologique du Département questionnent !

L’une des conséquences concrètes de ce rejet sera de compromettre fortement le financement des projets liés aux contrats de relance et de transition écologique avec des effets négatifs sur l’emploi et l’investissement. Dans la période de crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons, pouvions-nous nous le permettre ? La volonté de certains de faire un coup politique risque ainsi d’avoir un goût amer pour le plus grand nombre !

En ce qui nous concerne, nous tenons à saluer le travail des quelque 200 agents du Département qui se sont investis sans compter pour l’élaboration de cette feuille de route. Comme l’ensemble des Puydômois qui se sont investis dans la réalisation du Budget écologique citoyen en proposant 142 projets départagés par les votes de plus de 19 000 concitoyens.

« Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage », disait Boileau. Telle est notre seule ambition, jusqu’à la fin du mandat, faisant fi des oppositions de principe et des postures politiciennes qui, à quelques mois d’un renouvellement électoral, sont décriées par une grande majorité de nos concitoyens.

Les élus du groupe : Claude Boilon - Catherine Cuzin (Aigueperse) - Bernard Sauvade (Brassac-les-Mines) - Jean-Yves Gouttebel - Elise Serin (Clermont-Ferrand 5) - Serge Pichot - Eric Gold (Maringues) - Bernadette Troquet - (Les Martres-De-Veyre) Jean-Luc Coupat - Dominique Giron (Les Monts Du Livradois) - Pierrette Daffix-Ray (Saint-Eloy-Les-Mines)

Contact

Tél. : 04 73 42 24 80
Mail : groupesrr63@gmail.com

Groupe Union des Républicains

Aménagement DES territoires

Nous nous trouvons encore dans un contexte sanitaire dégradé, même s’il s’améliore, auquel s’ajoute une crise économique et sociale profonde et sans précédent.

De nombreux commerces baissent le rideau, lorsque l’on ne leur impose pas de le faire, les carnets de commande peinent à se remplir et beaucoup de secteurs d’activités, d’entrepreneurs, se trouvent dans une situation critique.

La crise sociale n’en est pas moins dévastatrice : un million de Français aurait basculé dans la pauvreté au cours de ces derniers mois selon des associations caritatives.

Cette situation concerne de nombreuses familles et beaucoup de jeunes, les personnes âgées se trouvent souvent seules à affronter cette triple crise : sanitaire, économique et sociale.

Il faut casser cette dynamique de solitude, de désarroi voire de détresse envers ces publics fragiles. La période est particulièrement longue, la période est exceptionnellement difficile.

Il est de notre responsabilité, en tant qu’élus locaux, de ne pas se laisser aller au défaitisme et, au contraire, de se tourner résolument vers l’action avec la mise en oeuvre de nos politiques départementales. C’est l’essence même de notre coeur de mission qui est la solidarité envers les jeunes, les personnes âgées et les personnes en difficulté.

L’efficacité des politiques territoriales pour affronter les différentes crises doit nécessairement s’accompagner par le besoin d’une nouvelle étape de décentralisation.

L’horizontalité de la prise de décision doit succéder à la verticalité.

Nos citoyens attendent une considération tenant compte de leurs besoins du quotidien. Pour cela, il faut tenir compte de leurs particularités, de leurs spécificités.

La crise sanitaire a mis en exergue, une fois de plus, la responsabilité, la capacité à réagir et à gérer de nos collectivités territoriales, pour faire face à une situation urgente et une gestion au quotidien, dans l’inconnu.

Arrêtons de faire de l’aménagement DU territoire, faisons de l’aménagement DES territoires.

Bonne année et bonne santé : prenez soin de vous !

Le Président : Jean-Marc BOYER (Orcines)
Les élus du groupe : Valérie Prunier - Michel Sauvade (Ambert) - Eléonore Szczepaniak - Pierre Riol (Aubière) - Anne-Marie Picard - Jean-Paul Cuzin (Beaumont) - Colette Bethune - Flavien Neuvy (Cébazat) - Marie-Anne Marchis - Jean Ponsonnaille (Chamalières) - Anne-Marie Maltrait - Lionel Chauvin (Châtel-Guyon) - Bertrand Barraud (Issoire) - Martine Bony - Jean-Marc Boyer (Orcines) - Stéphanie Flori-Dutour - Jean-Philippe Perret (Riom) - Audrey Manuby - Lionel Muller (Saint-Ours-les-Roches).

Contact

Mail : groupeURping@puy-de-domepong.frOuvre une fenêtre pour envoyer un mail
Tél. : 04 73 42 23 75
www.uniondesrepublicains.orgOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Groupe La Gauche 63

Plaçons 2021 sous le signe des solidarités et de la justice sociale

L’année 2020 nous laissera un goût amer. La catastrophe sanitaire, qui s’est mue en une crise économique et sociale violente, a ébranlé notre société. La pandémie nous le prouve, notre société et son organisation sont faillibles. Alors plus que jamais la solidarité nationale et internationale est de mise. Chérissons là, étendons là, car elle seule peut nous permettre d’encaisser des chocs comme celui que nous subissons actuellement.

En conséquence du Covid 19, plus d’un million de Françaises et de Français sont venus s’ajouter aux 9,3 millions de personnes vivant déjà en dessous du seuil de pauvreté.

Le choc économique est terrible, ses conséquences sociales le sont d’autant plus. Plus de huit millions de personnes bénéficient de l’aide alimentaire. Parmi elles, ce sont plus d’un million de jeunes qui vivent en situation de pauvreté. Ils sont durement frappés par cette crise, alors même qu’ils n’ont pas accès aux minima sociaux, comme par exemple le Revenu de solidarité active (RSA).

Pour ne pas faire de la jeunesse française une génération qui supporte tous les sacrifices, il est temps de poser les premières pierres d’un dispositif universel lui permettant d’accéder réellement à l’autonomie et à l’émancipation.

Par l’ouverture du RSA aux 18-25 ans d’abord. Car les jeunes, souvent exclus des principaux dispositifs de lutte contre la pauvreté, vont avec cette crise avoir encore plus de difficultés à accéder à l’emploi.

Mais il faut aller plus loin. Rejoignons l’appel des 19 présidents de Conseils départementaux : « Un revenu de base pour répondre à la crise inédite que nous traversons ».

Jeudi 26 novembre, l’Assemblée nationale a adopté une résolution majeure demandant au gouvernement d’ouvrir un débat national sur la création d’un « filet de sécurité inconditionnel et universel ». Puisque cette perspective est à présent ouverte, nous devons nous en saisir et la crise doit guider nos choix.

Les élu·e·s de “La Gauche 63” souhaitent que le Département du Puy-de-Dôme sollicite l’Etat pour être territoire d’expérimentation du revenu de base, outil pertinent. Pertinent pour absorber une partie de la vague de pauvreté que nous connaissons. Pertinent pour permettre à chacun d’accéder à l’autonomie et ainsi pouvoir construire son projet de vie.

Ainsi à l’échelle nationale, pour financer une telle avancée sociale, il s’agira de penser une nouvelle fiscalité, plus juste, s’appuyant sur le capital des grandes entreprises, les dividendes générés par le monde de la finance, et les ménages les plus fortunés.

Faisons collectivement de 2021 une année de conquêtes.

Les élu·e·s de “La Gauche 63” vous souhaitent santé et bonheur pour les mois à venir.

Les co-président-e-s : Jocelyne Glace Le Gars (Billom), Lionel Gay (Le Sancy)
Les élus du groupe : Valérie Bernard (Clermont-Ferrand 1), Grégory Bonnet - Clémentine Raineau (Saint-Georges-de-Mons), Annie Chevaldonné (Thiers), Gérald Courtadon (Clermont-Ferrand 2), Caroline Dalet (Maringues), Jacky Grand (Billom), Bertrand Pasciuto (Cournon d'Auvergne), Monique Rougier (Lezoux).

Contact

Tél : 04 73 42 25 26
Mail : lagauche63ping@gmailpong.com

Groupe Socialistes et apparentés 63

Engagés, à vos côtés

Nous vous souhaitons à toutes et tous, ainsi qu’à vos proches, une belle et heureuse année 2021. Puisse cette nouvelle année être celle de jours meilleurs, après une année 2020 qui nous a tous durement éprouvés.

Tout au long de cette année, la présence du Conseil départemental aux côtés des plus fragiles doit être totale. Face à une crise économique et sociale violente, ancrée malheureusement dans la durée, notre Département doit s’engager à accompagner, soutenir et aider ses partenaires ainsi que les bénéficiaires de ses politiques.

Il doit tout d’abord protéger les publics précaires face à la crise sanitaire, en participant activement à la campagne de vaccination qui sera mise en oeuvre par l’État. C’est une réalité : la précarité économique impacte négativement la santé de ceux qui en souffrent. C’est pour cela qu’il appartient au Département de se faire l’avocat des plus fragiles, de faire connaître leurs besoins, et ce afin qu’ils ne soient pas les oubliés de la vaccination. Notre collectivité doit également protéger l’ensemble des professionnels, agents et salariés des structures partenaires qui oeuvrent chaque jour pour les citoyens de notre département.

Cet engagement doit par ailleurs se traduire par le vote, dès le premier trimestre 2021, du budget primitif de notre Collectivité. Attendre le renouvellement de l’Assemblée départementale est absolument inenvisageable, alors même que les élections ne se tiendront vraisemblablement pas avant le mois de juin 2021.

Les établissements, les structures partenaires du Département et leurs personnels, les associations qui oeuvrent chaque jour au maintien du lien social et du vivre-ensemble sur notre territoire, ne peuvent revivre l’incertitude dans laquelle le vote tardif du budget 2020 les a plongés. Tous doivent pouvoir se projeter sur un exercice complet et envisager sereinement l’année 2021, assurés dès les premiers mois de l’année de l’appui financier du Conseil départemental. Les avances ne suffisent pas pour travailler dans le champ du social, et encore moins en période de crise.

Ce budget 2021 doit être placé sous le signe de la solidarité. Il doit permettre de continuer à répondre aux difficultés que la crise sanitaire a engendrées pour nombre de nos concitoyens, pour les entreprises et pour les commerces de notre territoire, pour le tissu associatif... Il doit traduire l’engagement du Département dans la bataille de l’emploi, notamment à travers ses politiques d’insertion. Et s’il doit répondre aux problématiques d’aujourd’hui, ce budget ne doit pour autant pas oublier les défis de demain : la transition écologique doit y avoir toute sa place.

Vous pouvez compter sur notre engagement et notre détermination, à vos côtés.

Les Co-président-e-s : Élisabeth Crozet, Gilles Pétel
Les élus du groupe : Damien Baldy - Dominique Briat (Clermont-Ferrand 4), Gérard Betenfeld - Nathalie Cardona (Pont-du-Château), Olivier Chambon (Thiers), Nadine Déat - Patrick Raynaud (Clermont-Ferrand 6), Antoine Desforges (Vic-le-Comte), Manuela Ferreira De Sousa (Clermont-Ferrand 2), Sylvie Maisonnet (Clermont-Ferrand 3), Florent Moneyron (Lezoux), Monique Pouille (Cournon-d'Auvergne), Alexandre Pourchon (Clermont-Ferrand 1).

Contact

Tél. : 04 73 42 22 83
Mail : socialistesetapparentes63@gmail.com

Service communication

Article mis à jour le 22 décembre 2020