Le Conseil départemental va créer un centre de santé multi-sites qui sera adossé au dispensaire Emile-Roux. Composé de médecins salariés par le Conseil départemental, il sera ouvert à tous les publics et centré sur les soins de première nécessité.
Ouverture prévue : Automne 2020

Sommaire

Une offre en 10 points clés

Consultations ciblées

Des consultations sur les territoires les plus en demande : Ambert Livradois- Forez, Pays de St-Eloy, Thiers Dore et Montagne et certains quartiers de Clermont Auvergne Métropole.

Généraliste

les médecins du centre de santé pratiqueront uniquement la médecine généraliste.

Accessibilité

Accessibilité de tous les lieux d’accueil aux personnes à mobilité réduite.

Tiers payant intégral

Tiers payant intégral pour tous les patients.

Dossier médical

Dossier médical informatisé et confidentiel, accessible aux patients sur demande.

Médecin traitant

les médecins du centre de santé pourront être choisis comme médecin traitant par les patients.

Visites à domicile

Des visites à domicile seront possibles pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer.

Tarifs

Tarifs de consultation conventionnés sans dépassement d’honoraires.

Documents nécessaires

Documents nécessaires à la consultation : carte Vitale (ou attestation de sécurité sociale) et carte de mutuelle.

Contact

Le centre aura un numéro de téléphone unique et un site Internet dédié.

Des avantages pour tout le monde

Pour le praticien

En exerçant au sein de cet établissement, il ne sera pas contraint par les charges administratives. En outre, son statut de salarié du Conseil départemental favorisera un exercice regroupé de la médecine et lui donnera l’opportunité de diversifier ses missions (par exemple, participer aux actions de la Protection maternelle et infantile).

Pour la population

Le futur centre va diminuer les inégalités sociales territoriales devant l’accès aux soins. Les usagers pourront voir leur parcours de soins sécurisé et avoir pour interlocuteur une équipe coordonnée par un médecin expérimenté.

Pour les pouvoirs publics

Le centre de santé répond aux critères de modernité qui prévalent désormais en termes de coordination des soins, de dossier médical commun, de formation médicale continue et d’organisation de l’intervention sanitaire en fonction des besoins de la population.

Témoignages

Une solution pour améliorer l’accès aux soins

Médecins, acteurs sur les territoires, usagers… L’ouverture du centre de santé par le Conseil départemental est très attendue dans les territoires concernés.


Dr Henri ARNAUD

Président de l’Ordre des médecins du Puy-de-Dôme

« Nous avons donné des conseils sur le plan déontologique afin que le centre de santé ne soit pas un obstacle à l’exercice de la médecine libérale. Dans ce système de médecins salariés, il est important que la continuité des soins soit assurée. C’est pourquoi il faudrait envisager deux praticiens pour faire face à l’obligation de permanence des soins. Ce système conviendrait bien à des jeunes professionnels ou alors à des médecins en fin de carrière, voire même à des jeunes retraités. »


NADINE FAUCHER

Habitante du Chambon-sur-Dolore, dans le Livradois

« Il est devenu très compliqué d’accéder aux soins sur notre territoire. À Saint-Germainl’Herm, il n’y a plus de médecin et ma mère est maintenant suivie à Marsac. Son médecin traitant a bien voulu me prendre dans sa patientèle car lui aussi refuse du monde. Mais il faut faire 14 kilomètres pour descendre dans la plaine. Je crois qu’un nouveau médecin s’est installé au Vernet-la-Varenne. C’est une bonne nouvelle, mais c’est quand même à une vingtaine de kilomètres de chez nous. »


EMILIE GRILLE

Chargée de mission auprès du Parc Livradois- Forez, en charge du contrat local de santé

« En règle générale, il y a un manque de médecins généralistes, dont la profession est assez vieillissante, mais il manque aussi des spécialistes comme les ophtalmologistes, les ORL, les psychiatres. L’ensemble de notre territoire est touché. Le développement de ces centres de santé est une bonne réponse à cette problématique de pénurie. Mais il faut bien étudier leur implantation et rester bienveillant face aux initiatives privées des maisons de santé pluridisciplinaires. »

Contact

Pôle social et solidarités
Isabelle TERRASSE
Isabelle.terrasseping@puy-de-domepong.frOuvre une fenêtre pour envoyer un mail

Service communication

Article mis à jour le 16 mars 2020