La priorité du Conseil départemental du Puy-de-Dôme est de tout mettre en œuvre pour que les personnes âgées qui le désirent puissent continuer à vivre chez elles, le plus longtemps et dans les meilleures conditions possibles. Pour cela le Département organise sur tout le territoire une palette de services.

Sommaire

Lutter contre l’isolement : démarche MONALISA

MONALISA : Lutter contre l’isolement

L’isolement relationnel est une véritable souffrance, favorisant le repli sur soi et la perte d’autonomie de celles et ceux qui le subissent, en particulier les personnes âgées.
En effet, 5 millions de Français (dont 1,5 millions de personnes de plus de 75 ans) souffriraient de la solitude subie. Face à l’ampleur grandissante de ce phénomène, faire cause commune autour de la lutte contre la solitude de nos aînés est devenue une priorité.

Cette prise de conscience s’est concrétisée au niveau national par la naissance de la MObilisation NAtionale contre l’ISolement des personnes Âgées, connue sous la dénomination MONALISA.

Le Département du Puy-de-Dôme, accompagné de tous les partenaires locaux qui voudront bien s’associer à cette démarche, a décidé de rejoindre de façon volontariste la trentaine de coopérations départementales déjà existantes et les 280 signataires de la charte MONALISA.

MONALISA

C'est quoi ?

MONALISA, association loi 1901, est née suite à un rapport remis en juillet 2013 à la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’autonomie Michèle Delaunay.

Il s’agit pour les institutions, collectivités territoriales, associations et bénévoles de s’engager autour de valeurs communes telles que le respect de la personne, l’écoute et la discrétion, à coopérer pour valoriser, soutenir et favoriser les initiatives variées qui permettent de repérer celles et ceux qui souffrent d’isolement social, de mobiliser les citoyens pour recréer du lien social de proximité et faire participer les personnes âgées à la vie de la cité. 

Cette « mobilisation », véritable alliance de professionnels et de bénévoles dans la lutte contre la solitude subie, s’exerce à différents niveaux :

  • une engagement national dans une charte commune,
  • une coopération des parties prenantes au niveau départemental,
  • une promotion de l’implication et la solidarité des citoyens avec les personnes âgées.

Comment se mobiliser contre la solitude ?

Les acteurs volontaires d’un ou plusieurs territoires peuvent se retrouver et former des coopérations pour créer une dynamique collective de lutte contre l’isolement social.

Le Département du Puy-de-Dôme souhaite s’inscrire dans cette « vision partagée » entre les différents acteurs du territoire (associations, CCAS, collectivités territoriales, services d’aide à domicile, réseaux gérontologiques, CLIC…) et favoriser la construction d’une coopération départementale dont la mission,  en droite ligne avec les orientations de la démarche MONALISA, serait de :

  • favoriser la mutualisation des ressources (formations, informations..) et des connaissances,
  • soutenir les actions déjà engagées sur le terrain,
  • faire émerger de nouvelles équipes citoyennes pour agir au plus près.

La composition de la coopération départementale Monalisa du Puy-de-Dôme :

  • Les Petits Frères des Pauvres
  • Le CCAS de Clermont-Ferrand
  • Le Secours Catholique
  • Les CLIC
  • La Société Saint-Vincent-de-Paul
  • Le Conseil départemental.

 
La lutte contre l’isolement s’appuie sur la force d’initiative des citoyens comme acteur du lien social. Actrices de l’engagement de proximité, les équipes citoyennes participent activement à la mobilisation en regroupant des citoyens engagés dans la lutte contre la solitude et l’isolement.
Les équipes citoyennes partagent les principes éthiques de la charte de l’équipe citoyenne et l’adhésion à la charte MONALISA, qui n’est pas obligatoire, leur permet de définir des repères communs et favorise la construction de projets.

Le Conseil Economique, Social et Environnemental préconise la démarche des Equipes citoyennes

Dans son avis du 28 juin, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) recommande notamment de « se donner les moyens d’une action nationale cohérente et visible » et « de faire de la lutte contre l’isolement social un objectif transversal des politiques publiques ».

Lire le communiqué du CESEOuvre un lien externe dans une nouvelle fenêtre

Contacts

Les Centres Locaux d'Information et de Coordination gérontologique Ouvre un lien interne dans la fenêtre en cours(CLIC) sont les référents de la démarche sur le territoire.

Carte des CLIC  PDF | 1,23mo  (Attention le CLIC Senior Montagne est maintenant basé à Laqueuille)

Aide Sociale

Où transmettre la demande d'Aide Sociale ?

Pour vos questions concernant l'aide sociale, appelez le 04 73 42 24 60.

Pour demander un dossier d'aide sociale, appelez le 04 73 42 21 28.

Attention : le dossier d'aide sociale est à déposer à la mairie du domicile du demandeur.

Allocation Personnalisée d'Autonomie

Pour en savoir plus sur l'Allocation Personnalisée d'Autonomie, consultez la rubrique APAOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours.

Chèque Emploi Service Universel

Chaque mois, le Conseil départemental envoie aux bénéficiaires, à leur domicile ou chez leur tuteur, un carnet de chèques équivalent au nombre d'heures et au montant de l'aide qui leur est attribuée. Ces CESU sont destinés à payer le salaire net des intervenants à domicile. Les employés déposent ensuite les CESU à leur banque pour remboursement. Pour les charges sociales à payer à l'URSSAF, le Conseil départemental continuera d'effectuer chaque mois un virement bancaire sur le compte du bénéficiaire employeur.

Info'Dôme 63

Le Département poursuit son engagement en matière de professionnalisation du secteur de l'aide à domicile

Lors de sa session du 21 Avril 2015, le Conseil départemental a réaffirmé sa volonté de poursuivre sa politique de qualification professionnelle et de formation des aidants professionnels en vue de renforcer la qualité des interventions à domicile.
Cette volonté politique s’est traduite par la relance de deux actions phares menées par le Département du Puy-de-Dôme et valorisées par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) :
 - Poursuite du financement des « Espaces Ressources Aide à Domicile » (ERAD), expérimentation innovante mise en œuvre par les CLIC et les acteurs locaux de l’aide à domicile, sur les secteurs d’Issoire, Ambert, Thiers et Billom.
Lieu d’échange de bonnes pratiques, d’information et de formation professionnelle, les ERAD accueillent les aides à domicile quel que soit leur statut (mandataire, prestataire ou emploi direct) ainsi que les aidants familiaux.
 
 - Relance du programme INFO’DOME63 réalisé dans le prolongement de la convention cadre départementale Etat/Conseil départemental/CNSA, en partenariat avec Pôle Emploi, les missions Locales, le Conseil régional d’Auvergne et l’Institut de Développement des Activités de  Proximité (IDAP).     
 Pour rappel, l’objectif principal du programme INFO’DOME63 est de lutter contre l’isolement professionnel tout en favorisant la formation des intervenants à domicile. Il est ouvert aux professionnels en emploi direct (CESU) ou relevant du service mandataire mais également aux demandeurs d’emploi et plus particulièrement, aux bénéficiaires du RSA qui ont validé un projet professionnel dans le secteur de l’aide à domicile.
Piloté par le Département,  le programme INFO’DOME63 est mis en œuvre, cette année de Septembre à Décembre, par les CLIC de Riom-Limagne-Combrailles, de Thiers, de Billom, d’Ambert et du Mont Dore.
A noter également pour cette nouvelle session, le renforcement du partenariat avec Pôle Emploi et le Conseil régional d’Auvergne, en ce qui concerne l’information et l’accompagnement des participants à la validation des acquis de l’expérience (VAE).
Les personnes pressenties pour participer à cette action sont à orienter directement vers l’un des cinq CLIC participant.

Services prestataires d'aide à domicile

Conformément à la loi du 02/01/2002, le Président du Conseil départemental a autorisé par arrêté les services prestataires de maintien à domicile dont vous trouverez ci-dessous la liste qui sera réactualisée régulièrement.

L'autorisation (valable 15 ans) vaut habilitation à l'Aide Sociale du service, possibilité d'être tarifé et par équivalence vaut agrément qualité pour les déductions fiscales et exonérations sociales.

RESAIDA 63

Le Conseil départemental a élaboré, en partenariat avec de nombreux organismes médico-sociaux spécialisés, un guide destiné au Réseau de soutien et d'aide aux aidants (RESAIDA 63).

Ce document s'inscrit également dans le la continuité de la politique de solidarité de la collectivité départementale en direction de tous les aînés puydômois.

Parmi les thèmes abordés : les causes de la dépendance, l'aménagement du logement, la santé, l'alimentation, la protection juridique, la maltraitance...

MobiPlus

La perte d'autonomie et le risque d'isolement des personnes augmentant avec l'âge, le Conseil départemental, chef de file de la politique gérontologique, a souhaité prendre en compte ces évolutions socio-démographiques en recentrant son action en faveur des plus vulnérables.

À ce titre, dans sa délibération du 18 décembre 2012, l'Assemblée départementale a décidé que le dispositif d'aide à la mobilité et de lutte contre l'isolement MobiPlus, expérimenté depuis 2005, serait dorénavant prioritairement réservé :

  • aux personnes de 75 ans et plus vivant à domicile ou en foyer logement, ne disposant pas de véhicule personnel et ne résidant pas sur une commune desservie par le réseau T2C,

  • aux bénéficiaires du RSA et aux jeunes de moins de 26 ans accompagnés par une Mission locale (selon les mêmes conditions que celles retenues par délibération du 27 juin 2005).

Toutefois, les personnes âgées de 60 à 74 ans présentant des difficultés de déplacement et se trouvant en situation d'isolement géographique et/ou familial, pourront à titre dérogatoire et sur avis du maire de leur commune, demander à bénéficier du dispositif. Ces demandes seront examinées en Commission APA.

Contact

Service Aide Sociale Prestations
04 73 42 24 60

Système d'information de l'Action Sociale

Article mis à jour le 17 septembre 2018