Pour un département écoresponsable

Ainsi s’intitule la démarche départementale d’embellissement menée par les villes et les villages pour leur attractivité et pour le bien-être de la population, en intégrant des mesures en faveur du développement durable.

Sommaire

Pour les communes

S’inscrire à « Ma commune au naturel » c’est faire connaître l’engagement et le travail réalisé par l’équipe municipale, les agents et peut-être même les habitants, et contribuer ainsi à renforcer l’image du Département.

C’est également l’occasion de bénéficier du savoir-faire d’une équipe de professionnels. En effet, au-delà de l’évaluation des critères liés à la démarche, sa mission est de vous apporter des conseils techniques et d’encourager les bonnes pratiques pour faciliter le travail.

Pour les habitants et les touristes

C’est vivre dans une commune attractive et accueillante avec une prise en compte des enjeux écologiques pour le bien-être et la santé de tous.

C’est aussi leur permettre d’être des acteurs à part entière autour d’événements, de démarches participatives, de gestes éco-citoyens, etc.

Rôle du Conseil départemental

Le Conseil départemental, au travers de la démarche « Ma commune au naturel », valorise et accompagne toutes les communes engagées pour améliorer le cadre de vie et embellir l’espace public. Les moments d’échanges entre l’équipe du jury et l’équipe municipale ont pour objectifs d’évaluer le travail réalisé mais aussi d’apporter des conseils pour progresser dans la démarche.

Vidéos

Les arbres sont des êtres vivants - Association Le fil vert

Comme le sont tous les êtres vivants, les arbres ont le pouvoir de guérir de leurs plaies. Ces plaies peuvent être accidentelles (des intempéries, des agents pathogènes tels que les insectes, champignons, virus) mais le plus souvent ce sont des plaies causées par l’homme dans des buts parfois louables et nécessaires, la taille fruitière pour la production, la taille pour l’esthétisme (formes pour des silhouettes paysagères, pour la production de floraison), la taille pour le confort (production d’ombre, de fraîcheur, d’ambiance agréable, etc).

Bien souvent ces plaies peuvent avoir des conséquences irréversibles pour la vie des arbres compromettant la santé, son bon état sanitaire, voire la mise en péril de sa vie.

En tous les cas, la taille est une agression. Mais nous pouvons, par la connaissance de la physiologie de l’arbre, donner à l’arbre le moyen de se guérir par cicatrisation.

Dans le cadre de la démarche départementale « Ma commune au naturel , pour un département écoresponsable », le Département vous propose une vidéo réalisée par l’association « Le lien vert » de Saint-Georges-es-Allier, afin de comprendre comment tailler, couper, soigner un arbre ayant une branche cassée par accident, ou tailler pour un but recherché, en minimisant les traumatismes pour l’arbre et surtout en assurant à l’arbre le moyen de se guérir.

Les méthodes alternatives d’entretien : une adaptation pour prendre soin de la planète et de la santé de tous - Film FREDON Auvergne

La loi Labbé interdit depuis le 1er janvier 2017 aux personnes publiques d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades et voiries accessibles ou ouverts au public.

Depuis le 1er janvier 2019, cette interdiction s’est étendue aux particuliers. Les jardiniers amateurs ne peuvent plus utiliser ou détenir des produits phytosanitaires.

Une extension de la Loi Labbé en janvier 2021 prévoit, à partir du 1er juillet 2022, une évolution et un durcissement sur la réglementation. Les cimetières et terrains de sports sont désormais concernés par l'interdiction.

Les collectivités et les particuliers doivent s’adapter en se tournant vers des alternatives et les intégrer dans les techniques d’entretien.

Contacts

Mission Tourisme et Patrimoine Mondial / Embellissement et Cadre de vie

Conseil national des Villes et Villages Fleuris

www.villes-et-villages-fleuris.com

Service communication

Article mis à jour le 12 mai 2021